Retour

Eau à Lac-Beauport : « C’est une erreur humaine », dit l'entrepreneur

L'entrepreneur responsable de la construction du nouveau pavillon de l'École Montagnac à Lac-Beauport multiplie les excuses relativement à la possible contamination de l'eau résultant d'un mauvais raccordement sanitaire lors de la construction de l'école. L'entrepreneur Pierre Blouin assure que tout sera fait pour normaliser la situation.

« L’important, c’est de réparer au plus vite », lance l’entrepreneur qui est en affaires depuis 26 ans. « Je n’ai jamais vu ça de ma vie », affirme M. Blouin.

Il explique que c’est son sous-traitant qui est responsable de cette crise. « Il s’est trompé. Le plombier s’est trompé », dit-il en confirmant que le travailleur a tout simplement inversé le branchement des conduits des réseaux sanitaire et pluvial.

C’est cette erreur qui a causé le déversement d’eaux usées depuis le mois d’août dans l’étang de captation de l’école. Cette eau usée a potentiellement contaminé les puits artésiens des résidences voisines.

« Le sous-traitant, il est vraiment découragé. Il n’est pas content de ce qu’il a fait. C’est une erreur humaine. C’est un gars d’expérience », explique l’entrepreneur chagriné de toute cette attention. « C’est platte et nous sommes désolés. Ce n’est vraiment pas ce qu’on voulait. »

Pierre Blouin soutient que tout est fait pour limiter les dégâts. Déjà, les branchements ont été refaits et le bassin de captation sera entièrement reconstruit la semaine prochaine.

Il ne connaît toutefois pas l’étendue des dégâts en termes de contamination d’eau de la nappe phréatique. « Je ne suis pas un expert en environnement. Je vais laisser les experts se prononcer », conclut-il.

Le ministère de l’Environnement s’est rendu sur les lieux vendredi pour procéder à une inspection, mais aucun contaminant n'a pu être constaté étant donné que le rejet se fait dans un lit d'infiltration sous terrain, a expliqué le porte-parole Frédéric Fournier par courriel.

Il ajoute que le Ministère entend s’assurer que la Commission scolaire récupère le plus d’eaux usées possible.

Avis de faire bouillir l'eau maintenu

La municipalité de Lac-Beauport maintient l’avis de faire bouillir l'eau qui touche près de 400 résidents. Des techniciens visiteront toutes les résidences pour faire des expertises de l’eau des puits artésiens qui auraient pu être contaminés.

Bernadette Simard fait partie des citoyens visés par l’avis. « J’avais de la misère à croire ça, ça pas de bon sens en 2016 », lance-t-elle. Elle s’explique bien mal qu’un plombier ait pu faire une erreur aussi banale, mais avec de telles conséquences.

Pour l’instant, elle fera bouillir son eau une minute comme le lui demande la Ville. Elle espère qu’une expertise sera faite rapidement à sa résidence pour pouvoir reprendre sa consommation d’eau normale.

La construction de ce pavillon de l’École Montagnac a représenté un investissement de plus de 7 millions de dollars. Les travaux sont toujours garantis.

Plus d'articles

Commentaires