Retour

Eau impropre à la consommation dans des écoles de Portneuf

L'eau des écoles primaires Trois-Sources et de la Riveraine, située dans la région de Portneuf, est impropre à la consommation, selon des analyses effectuées par des chercheurs de l'école Polytechnique de Montréal.

Des taux anormalement élevés de plomb et de cuivre ont été retrouvés dans des échantillons des deux établissements.

À l'école des Trois-Sources, de Saint-Basile, la concentration en plomb était légèrement supérieure à la norme. En laissant couler l'eau cinq minutes, la concentration revient toutefois à la normale.

La situation est plus préoccupante à l'école de la Riveraine, où la concentration de cuivre dans l'eau est au moins quatre fois supérieure à la norme. Une situation jugée préoccupante par la direction de la Commission scolaire de Portneuf.

« Au niveau du cuivre, ce que la Santé publique nous disait, c’est qu’il y a des impacts. On parle de nausées et de vomissements », explique Luc Galvani, directeur général de la Commission scolaire de Portneuf.

« Généralement, dans ce type d'analyse, plus on prend l'analyse aux 15-20 minutes, plus la teneur [en cuivre] devrait descendre. Ce qui est bizarre du côté de la Riveraine, c'est que la teneur augmente », ajoute-t-il.

Une découverte « par hasard »

La Commission scolaire a fait ces découvertes par hasard, affirme M. Galvani.

« Les deux écoles de la Commission scolaire de Portneuf participent au projet-pilote Visez Eau. C'est une initiative de chercheurs de l’Université Laval pour inciter les enfants à boire plus d'eau. C'est dans le cadre de ce projet que la Commission scolaire a accepté de faire tester la qualité de l'eau de ses écoles », raconte-t-il.

Les chercheurs du projet n’étant pas certifiés par le ministère de l’Environnement, la Commission scolaire a mandaté une firme du ministère qui rendra publics les résultats vendredi, en fin de journée.

De son côté, le maire de Portneuf, Nelson Bédard, assure que la qualité de l'eau de la municipalité est bonne. Il estime que le problème provient des tuyaux de l'école et non des infrastructures municipales.

« On comprend que c’est à l’intérieur du réseau de la Commission scolaire qu’il y aurait eu une problématique […] L’eau potable de la municipalité est vérifiée régulièrement et lorsqu’il y a des problèmes, il y a des avis d’ébullition qui sont envoyés et ça n’a pas été le cas lors des derniers jours », affirme le maire.

D'après les informations de Jean-François Nadeau

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine