Retour

Eaux usées rejetées dans le fleuve : le problème persiste sur l'île d'Orléans

La crise du déversement des eaux usées à Montréal remet en lumière la problématique de petites municipalités qui rejettent encore en permanence leurs eaux usées dans le fleuve, comme Sainte-Pétronille à l'île d'Orléans.

Malgré son paysage bucolique, la petite municipalité peut réserver de très mauvaises surprises pour les marcheurs qui s'aventurent sur les berges.

Au moins une cinquantaine de propriétés du petit village qui compte 1160 résidents rejettent toujours leurs égouts directement sur la grève.

La municipalité tente de régler le problème depuis 2003, mais les négociations achoppent avec les différents ministères, pour des raisons de coûts et de technologie principalement. Le sous-sol rocailleux de Sainte-Pétronille complexifie les possibilités.

Une récente proposition est à l'étude au ministère des Affaires municipales et le maire de Sainte-Pétronille, Harold Noël, est très optimiste.

« Ce dossier-là avance très bien. On a un projet qui est en négociation avec le ministère des Affaires municipales et on croit aboutir avec le projet complété en 2017 », affirme Harold Noël.

Une rencontre est d'ailleurs prévue entre la municipalité et le ministère le 28 octobre.

Un dossier qui traîne

Le propriétaire de l'auberge La Goéliche, qui a été maire de la municipalité à la fin des années 1970, parlait déjà du problème à l'époque. Il ne sait pas pourquoi le dossier traîne tant en longueur.

« Est-ce que c'est une question de coûts? Est-ce que c'est une volonté politique? », s'interroge Alain Turgeon.

« On est géré par plusieurs ministères, les Affaires municipales, l'Environnement, les Affaires culturelles. Avant que tous ces gens-là tombent d'accord sur un principe de base, écoutez, les années passent », constate-t-il.

L'homme d'affaires a dû débourser près de 150 000 $ il y a une vingtaine d'années pour installer un système pour traiter les eaux usées de l'auberge.

Au Québec, environ 25 municipalités québécoises sont dans la même situation que Sainte-Pétronille, dont ses voisines sur l'île d'Orléans.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine