Retour

Écrasement d'hélicoptère en Afghanistan: un haut gradé ciblé par une enquête

Au moins un haut gradé des Forces armées canadiennes fait l'objet d'une enquête à la suite d'un accident d'hélicoptère survenu en Afghanistan en 2009. L'écrasement avait coûté la vie à trois personnes, dont deux militaires de Valcartier.

Le réseau CBC a obtenu la confirmation que le service des enquêtes des Forces armées canadiennes se penche sur le cas d'au moins un officier pour des allégations de négligence relativement à l'écrasement du 6 juillet 2009.

Lors de l'accident, l'hélicoptère CH-146 Griffon s'est écrasé avec six personnes à son bord au décollage. Le caporal-chef Patrice Audet, 38 ans, et le caporal Martin Joannette, 25 ans, deux militaires de Valcartier, ont perdu la vie, tout comme un militaire britannique.

De nouveaux documents obtenus par CBC précisent que la formation de l'équipage était déficiente et que l'hélicoptère était trop chargé au moment de l'accident.

Les chargements maximaux des appareils Griffon avaient été augmentés par des officiers parce que l'ancienne limite empêchait de « répondre au spectre complet des opérations » sur le terrain, peut-on lire en anglais.

C'est l'autorisation de ce changement de limite qui fait l'objet d'une enquête.

Une formation déficiente

D'autres documents soulignent que bien que tous les pilotes déployés en Afghanistan doivent être entraînés pour atterrir dans des conditions poussiéreuses extrêmes, certains n'ont reçu qu'une formation théorique. Le pilote lors de l'écrasement n'avait pas pu s'entraîner à utiliser cette technique avant sa mission.

C'est le capitaine à la retraite Anthony Snieder qui a été le premier à remettre en question les premières hypothèses sur cet accident.

Après l'analyse de plusieurs documents, le pilote d'hélicoptère a soulevé des questions devant ses supérieurs, et il allègue avoir été muté à du travail de bureau en représailles. Il a depuis quitté les Forces canadiennes.

Dans un entretien par courriel, un porte-parole a confirmé au réseau CBC que « cette enquête est en cours et qu'aucune information supplémentaire ne sera transmise ».

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine