Retour

Éduc’alcool : des vedettes du web pour sensibiliser les jeunes

Pour la première fois, Éduc'alcool lance une campagne entièrement destinée au web afin de sensibiliser les jeunes de 18-24 ans à la consommation modérée d'alcool. 

Dans trois capsules ayant une approche très distincte, les vidéoblogueurs Lysandre Nadeau, Élie Pilon et PL Cloutier relatent leur vécu en matière de consommation d'alcool.

PL Cloutier, qui se décrit comme un « amateur de bons verres de vin », demande à ses admirateurs le genre de situation qui peut se produire après avoir bu un, deux ou trois verres de vin, en faisant référence à la limite quotidienne proposée par l'organisme.

De son côté, Élie Pilon, qui « n'a jamais viré de brosse », propose de   rester dans la zone de modération » au moyen d'un graphique qu'il a lui-même créé.

Suivie par plus de 142 000 abonnés sur sa chaîne YouTube, Lysandre Nadeau a déjà consommé de façon excessive, plus jeune.

« J'espère qu'[en participant à cette campagne], j'aurai convaincu quelques personnes qu'il n'y a rien de glam dans le fait de terminer sa soirée sur le bord de la toilette ou avec un selfie de soi en bobettes », explique-t-elle.

Pour le directeur général d'Éduc'alcool, Hubert Sacy, ces nouvelles capsules apportent un vent de fraîcheur aux campagnes de l'organisme.

« Ce format de quatre minutes nous a paru comme étant le mieux pour faire passer le message, précise-t-il. Toutes les techniques virales vont être mises à contribution. »

Des jeunes interpellés

Des étudiants de l'École secondaire Jean-de-Brébeuf, à Québec, apprécient cette nouvelle approche.

« Que ce soit PL Cloutier, c'est drôle, parce qu'on le voit toujours avec un bon verre de vin, mais il le fait toujours avec un ton humoristique, remarque Aglaë Brown. C'est bien de s'adresser aux jeunes via YouTube parce que c'est plus dans notre quotidien que la télévision. »

Pour Lou-Myriam Bolduc, étudiante en cinquième secondaire, la vidéo de Lysandre Nadeau lui permet de réfléchir à quelques récentes expériences avec l'alcool.

« Ce que Lysandre dit est vrai : c'est plate de virer une brosse et de ne plus s'en rappeler le lendemain. Cette vidéo-là peut me faire réfléchir sur la quantité d'alcool que je vais consommer, mais pas sur si oui ou non je vais en prendre. »

Si cette nouvelle approche s'avère concluante, d'autres campagnes web du même genre pourraient voir le jour, affirme Hubert Sacy.

Plus d'articles

Commentaires