Retour

Élections municipales : des citoyens se mobilisent pour « sauver leur village »

Les campagnes électorales municipales se suivent et se ressemblent à Saint-Cyrille-de-Lessard en Chaudière-Appalaches. Le maire Luc Caron règne sur ce village de moins de 1000 habitants depuis 30 ans. Pour la première fois, une nouvelle équipe espère toutefois changer la donne. Son objectif : renverser le déclin de la municipalité.

Un texte de Cathy Senay

« Les citoyens avant tout » est le slogan de la nouvelle formation politique dont fait partie Jocelyn Caron. Retraité de la Ville de Québec, il souhaite faire le saut en politique comme conseiller municipal dans son village natal de Saint-Cyrille-de-Lessard. « Si on veut que ça change, il faut s'impliquer », croit-il.

M. Caron tentera de se faire élire en compagnie de cinq autres candidats dans l'équipe de Denise Deschênes. La femme de 53 ans, mère de quatre enfants, n'a aucune expérience en politique. Ça ne l'empêche pas de vouloir succéder au maire sortant, Luc Caron, élu sans interruption depuis 1987.

« On va prendre le temps d'être élus, et après ça on va vraiment étudier pour voir les priorités. Parce qu'on est tous novices ici et on ne veut pas faire ça à l'aveuglette non plus », confie-t-elle candidement.

Denise Deschênes s'est impliquée au début des années 2000 en mettant sur pied le comité pour la survie de l'école primaire du village. L'établissement scolaire est non seulement resté ouvert, mais la direction a fait l'acquisition d'ordinateurs depuis.

Marilyn Fortin affirme pour sa part se porter candidate pour l'avenir du village. « On a des jeunes enfants et on veut travailler pour la relève, pour créer une belle municipalité. Pour que nos enfants ne déménagent pas aussi », espère-t-elle.

Kathy Allaire, la copropriétaire du marché de proximité situé non loin de la rue principale, souhaite aussi du changement. Elle s'inquiète de l'avenir de son village : « Tout est en train de tomber. Avec un vent de renouveau, avec un nouveau conseil, de nouvelles idées, peut-être que ça va regagner le cœur du monde à Saint-Cyrille. »

« L’expérience municipale, ça se remplace pas »

Luc Caron travaille à temps partiel à la municipalité de Saint-Cyrille-de-Lessard depuis 39 ans. Avant d'accéder à la mairie, il a été conseiller municipal pendant neuf ans.

M. Caron insiste pour dire qu'il y a de la place pour les jeunes familles dans la municipalité : 14 terrains prêts à construire sont à vendre actuellement.

Quant au déclin démographique, il est bien conscient du problème. La population est passée de 753 à 718 habitants entre le recensement de 2011 et celui de 2016.

Malgré cela, les solutions miracles n'existent pas, croit-il. « Tout ça, ça ne se trouve pas dans une boîte de Corn Flakes ou une boîte de Cracker Jacks. »

« Je dis ça sous toute réserve : ceux qui arrivent aujourd'hui, l'équipe qui veut du changement, je n'ai rien contre eux autres, mais ils ne sont pas au courant dans quoi ils s'embarquent », ajoute M. Caron.

Vendeur chez Rona à L'Islet depuis 20 ans, Luc Caron énumère la centaine de réunions auxquelles le maire doit participer chaque année.

« Ça, ces gens-là ne sont pas au courant, affirme le maire Caron. Ils vont avoir une surprise quand ils vont tomber dans ça. »

Luc Caron sollicite un autre mandat en misant justement sur sa grande expérience.

Plus d'articles

Commentaires