Retour

Élections municipales : quelques changements dans Chaudière-Appalaches

Le scrutin de dimanche a donné lieu à quelques batailles intéressantes dans la région de Chaudière-Appalaches, notamment à Saint-Apollinaire, où des opposants au projet de cimetière musulman tentaient de faire leur entrée au conseil municipal.

Un texte de Marc-Antoine Lavoie

Le maire Bernard Ouellet qui avait appuyé le projet de cimetière musulman a obtenu un deuxième mandat avec 75 % des voies. Son seul adversaire était Yves Mailly, ex-maire de 2000 à 2005.

Sunny Létourneau qui était à la tête du groupe qui s’est mobilisé pour bloquer le projet de cimetière musulman, a perdu son pari.

Elle a été battue par le conseiller sortant André Sévigny qui obtient 63,58 % de la faveur populaire.

Aucun des quatre candidats associés à Mme Létourneau n'a réussi à se faire élire. Mario Casavant, Victor Hugo Castro, Alain Caron et Valmont Rioux ont tous subi la défaite.

Cinq conseillers réélus

Pour le maire Bernard Ouellet, les résultats du scrutin signifient que le dossier du cimetière musulman n'a pas terni l'image de son équipe.

Un seul nouveau conseiller fait son entrée au conseil municipal. Les cinq conseillers sortants qui se sont représentés ont tous été réélus.

« On a fait un beau mandat. Saint-Apollinaire a progressé beaucoup. On a une nouvelle école d’annoncée. On a très bien travaillé et dans l’harmonie aussi », se réjouit Bernard Ouellet.

Ailleurs dans la région, la mairesse sortante de Saint-Agapit, Sylvie Fortin-Graham, a été défaite. Yves Gingras devient le maire de la municipalité avec 61,17 % des voix.

À Saint-Gilles et Saint-Antoine-de-Tilly, les maires sortants Robert Samson et Christian Richard ont été réélus.

Élections sans opposition en Beauce

En Beauce, Pierre Gilbert devient le maire de Saint-Joseph-de-Beauce. L’ancien conseiller a écrasé son adversaire Jean-Claude Raymond en remportant 95,68 % des voix. Le taux de participations a été de 47,1 %.

De son côté, le maire de Saint-Georges, Claude Morin, a été réélu sans opposition. Mme Esther Fortin est la seule nouvelle membre du conseil municipal. Les conseillers sortants qui se sont présentés ont tous préservé leur siège.

À Beauceville, l’équipe du maire Luc Provençal, élu sans opposition, aura le champ libre. L’ensemble de son équipe PRO Beauceville a gagné la confiance des électeurs.

Plus au nord, à Sainte-Marie, il n’y a pas eu de scrutin puisque l’ensemble du conseil a été réélu sans opposition.

Enfin, à Lac-Etchemin, un vent de changement a soufflé sur le conseil municipal. Camil Turmel a vaincu le maire sortant, Harold Gagnon, en récoltant 66,06 % des suffrages. Judith Leblond est la seule conseillère sortante à avoir été réélue parmi les six candidats.

Maires défaits dans Bellechasse

Dans Bellechasse, quelques maires sortants n’ont pas regagné la confiance de leurs citoyens. C’est le cas à Saint-Anselme, où le maire sortant, Michel Bonneau, a été devancé par Yves Turgeon.

Même scénario à Saint-Charles-de-Bellechasse : Martin Lacasse a battu le maire sortant, Dominic Roy, en allant chercher 68,49 % des votes.

À Montmagny, Remy Langevin succède au maire sortant, Jean-Guy Desrosiers, qui avait choisi de ne pas se représenter. M. Langevin a obtenu 50,65 % des suffrages. Il affrontait Marc Laurin (38,02 %), un ancien conseiller, et Sébastien Clavet (11,3 %), candidat défait à la mairie en 2013.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine