Retour

Elizabeth Giguère veut aider les Golden Knights à demeurer au sommet de la NCAA

Elizabeth Giguère n'avait qu'un objectif lorsqu'elle s'est amenée l'automne dernier avec les Golden Knights de l'Université Clarkson: la hockeyeuse recrue souhaitait aider l'équipe à défendre son titre de championne de la NCAA.

Un texte de Jean-Philippe Martin

La jeune Québécoise peut presque dire mission accomplie.

L'Université Clarkson, située dans l'état de New York, s'est qualifiée pour le Frozen Four, le rendez-vous ultime des quatre meilleures formations universitaires aux États-Unis et l'attaquante a eu un rôle de premier plan à jouer dans cette réussite.

Lors du match quart de finale le week-end dernier, les Knights étaient au coude-à-coude 1 à 1 avec les Lakers de l’Université Mercyhurst après les trois périodes de jeu réglementaires.

En prolongation, Giguère s’est amenée sur l’aile droite. Patiente et agile, elle a profité de la pression exercée par sa coéquipière sur le filet adverse pour traverser l’enclave. D’une feinte savante, elle s'est offert un filet complètement désert.

« Ce but-là est pas mal en haut de la liste, raconte le numéro 7 des Knights. J’avais tellement raté de chances durant la game. Je me suis dit: “Celle-là, il ne faut pas que je la manque.” Les deux défenseurs sont allés sur ma coéquipière. J’ai juste gardé la rondelle et le but s'est complètement ouvert. Quand j’ai mis la puck dans le but, c’était un soulagement. J’étais vraiment contente », raconte-t-elle.

Les Goldens Knights favorites

Son équipe s'amène au Minnesota comme favorite du tournoi. Les Golden Knights affronteront les Buckeyes de l’Université de l’Ohio en demi-finale.

L’Université Clarkson a connu une autre saison exceptionnelle: 34 victoires, quatre défaites et un match nul; le meilleur dossier, toutes divisions confondues aux États-Unis.

Elizabeth Giguère se prépare maintenant pour le plus important week-end de la saison.

« J'ai vraiment hâte. C'est ma première fois [au Frozen Four]. Certaines joueuses y participent pour une troisième fois. Je veux juste profiter de l'expérience parce que ce n'est pas tout le monde qui peut la vivre. [Vendredi], on a un gros match à jouer. »

Une première saison du tonnerre

Élizabeth Giguère a été nommée recrue par excellence et membre de la première équipe d’étoiles de la Eastern College Athletic Conference (ECAC), un regroupement de douze universités sur la côte est des États-Unis.

Souvent présentée comme la meilleure joueuse de son âge au Canada, Giguère se classe aussi au 4e rang des meilleurs marqueurs de tout le hockey universitaire américain.

« Parfois, on se demande si elle a des yeux derrière la tête, lance Matt Desrosiers, entraîneur-chef des Golden Knights. Elizabeth comprend très bien le jeu. Peu de joueuses ont du flair comme elle. Parfois, elle complète des passes et on se demande comment elle réussit ce genre de jeu. »

Elizabeth Giguère et ses coéquipières seront en action vendredi dès 17h.

L’autre rencontre demi-finale opposera l’Université du Wisconsin à l’Université Colgate. La finale aura lieu dimanche 15 h.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité