Retour

Crystal, ou comment le Cirque du Soleil utilise la glace à son avantage

CRITIQUE – Le Cirque du Soleil innove en alliant patinage et art circassien, mais la véritable trouvaille de Crystal réside dans l'utilisation de la glace.

Un texte d’Anne-Josée Cameron

La 42e production du Cirque du Soleil, dont la première avait lieu mercredi, rappelle l'histoire d'Alice au pays des merveilles, de Lewis Caroll.

Une jeune fille, Crystal, passe à travers la glace d'un étang gelé et entreprend un long voyage dans l'autre monde, celui de l'imagination et de la créativité.

La mise en scène de Crystal, signée par Shana Carroll et Sébastien Soldevila, nous entraîne dans un univers féérique où une jeune femme devra partir à la recherche d’elle-même.

La glace, cette nouveauté

L’utilisation de la glace comme matériau est formidable tout au long du spectacle.

Celle-ci se transforme au gré des besoins. Elle permet aux concepteurs de l’utiliser comme surface de projection, elle permet aux artistes d’y effectuer leurs numéros et elle devient même par moment l’inconscient de l’héroïne.

Des senseurs dissimulés dans les costumes des artistes déclenchent les éclairages, les ombres et les projections sur la glace au moment opportun. Magnifique!

Par ailleurs, l’ajout du patinage augmente singulièrement la difficulté d’exécution pour les artistes.

Les moments forts en deuxième partie

La seconde partie du spectacle est beaucoup plus efficace que la première.

C’est d’ailleurs dans cette partie du spectacle que se trouvent les moments les plus forts.

On pense ici au très beau pas de deux sur courroies et patins, le seul effectué sans fil de sécurité, et au formidable numéro d’équilibre sur chaise.

Ces deux numéros ont d’ailleurs suscité l’enthousiasme du public qu’on pouvait entendre crier d’émerveillement et d’effroi.

Crystal est un spectacle du Cirque du Soleil qui, s’il n’est pas le meilleur, est tout de même très agréable à découvrir.

Crystal est présenté jusqu'au 17 décembre au Centre Vidéotron de Québec.

Plus d'articles

Commentaires