Pour son 10e anniversaire, le Marché de Noël allemand a souhaité faire connaître aux gens de Québec la tradition du Krampus, une créature mythique de la culture germanique qui remonte à l'origine des temps.

Un texte d'Anne-Josée Cameron

Les gens de Québec auront l'occasion de découvrir le personnage cette fin de semaine à l'occasion du Marché de Noël grâce à une performance alliant conte, frayeur, pitrerie et pyrotechnie.

Mais qui est le Krampus?

Le Krampus est le pendant négatif de Saint-Nicolas. Selon Michel Barette, conteur et co-concepteur de La soirée des Krampus, il représente la figure de l'homme sauvage.

Michel Barrette raconte que le Krampus « a reçu comme punition de suivre Saint-Nicolas et de jouer le pendant négatif de celui-ci ».

Il donne des punitions, du charbon, des patates ou des oignons aux enfants qui n'ont pas été sages, alors que Saint Nicolas leur offre des friandises.

« C'est un personnage qui peut transgresser les codes, ajoute M. Barrette. Le Krampus a des comportements un peu démoniaques, un peu délirants. »

Le Solstice d'hiver

Le Krampus entre en ville quelques jours avant le solstice d'hiver en souvenir d'autrefois, quand les gens craignaient que le soleil ne revienne jamais.

C'est d'ailleurs autour de cette notion de lumière que s'est construit le spectacle de 60 minutes qui sera offert à deux reprises cette fin de semaine. Conçu pour les adultes, mais très accessible pour les enfants La soirée des Krampus aura lieu à compter de 18 h au Marché de Noël allemand.

Le site sera alors envahi par des Krampus pendant qu'un conteur expliquera à tous les origines de la bête. Les Krampus célébreront alors les jours les plus courts de l'année et paradoxalement, le retour du soleil.

Plus d'articles