Retour

La bête creuse : une délirante saga gaspésienne

On nage en plein délire avec La bête creuse, un roman gaspésien qui se déroule sur plusieurs générations. Passionnant et déroutant, le roman de Christophe Bernard fait immanquablement penser à l'univers de Fred Pellerin. Un univers branché sur le 10 000 volts !

Synopsis:

Victor Bradley et Monti Bouge se détestent depuis l'enfance. Cette haine se déploiera sur plusieurs générations alors que le petit-fils de Monti, François, tente de comprendre la malédiction familiale.

L'auteur:

Christophe Bernard est traducteur. Il a notamment traduit les livres de Jacob Wren et Pasha Malla pour le Quartanier. En 2016, il a été finaliste aux Prix du Gouverneur général pour la traduction du roman de Yann Martel, Les hautes montagne du Portugal ( Éditions XYZ). Originaire de Gaspésie, il vit depuis 2009 au Vermont. La bête creuse est son premier roman.

On aime:

  • La langue qui rappelle la densité de James Joyce
  • La scène de la partie de hockey, une vraie scène d'anthologie
  • L'aspect chaotique du récit qui est en fait savamment orchestré

Plus d'articles