Retour

La terre des morts : un polar bien tordu signé Jean-Christophe Grangé

Le treizième roman de Jean-Christophe Grangé, La terre des morts, entraîne les lecteurs dans l'univers glauque du sadomasochisme. Violence et perversité sont au menu de ce polar captivant.

Une suggestion d'Anne-Josée Cameron

Synopsis: L'inspecteur Corso est chargé d’enquêter sur une série de meurtres sordides. Des effeuilleuses sont retrouvées mortes, ligotées et défigurées. Tout semble suggérer que le meurtrier est un ancien repris de justice devenu un peintre célèbre. Mais la réalité est beaucoup plus compliquée.

Auteur: Grand reporter indépendant, Jean-Christophe Grangé a a travaillé pour différentes agences de presse puis a cofondé sa propre agence, L and G. Il écrit Le vol des cigognes, son premier roman, en 1994. Les rivières pourpres paraît quatre ans plus tard et confirme sont statut d'écrivain-vedette. La terre des morts est son plus récent ouvrage. Jean-Christophe Grangé est également scénariste.

On aime:

  • La personnalité complexe de l'inspecteur Stéphane Corso.
  • la construction du récit.

On aime moins :

  • L'utilisation d'angliscisme dans la langue usuelle.

Plus d'articles