Retour

Émission Les Chefs! : Ann-Rika Martin a des projets plein son assiette

Ann-Rika Martin est devenue lundi soir la première femme à remporter la finale de l'émission Les Chefs!, la compétition culinaire diffusée sur les ondes de Radio-Canada. Celle qui travaille comme chef pâtissière au restaurant La Planque, à Québec, savoure sa victoire, mais souhaite quand même garder les deux pieds sur terre.

La jeune femme de 27 ans caresse de nombreux projets, dont celui de travailler au Café Relais O’Ravito, un restaurant pour cyclistes que sa famille exploite à Lévis. Passionnée de vélo, elle a l’intention d’utiliser la bourse de 30 000 $ qu’elle a remportée pour faire fleurir l’établissement.

« On essaie d'être un poste de ravitaillement pour les cyclistes. Éventuellement, d'en avoir d'autres, ça pourrait faire des beaux parcours pour les vélos, les gens qui viennent de l'extérieur, les touristes pour pouvoir faire connaître notre belle région », explique la gagnante.

La mère d’Ann-Rika, Odette Boulay, se réjouit d’apprendre que sa fille a l’intention de s’investir dans le restaurant familial.

« C'est positif à 100 milles à l'heure. Je suis tellement contente de savoir qu'elle veut investir ici et qu'elle veut rester ici avec moi, pas juste moi, mais ses frères aussi, qui sont très investis dans le café. Tout le monde est là, mais c'est sûr qu’Ann-Rika, c'est l'âme du menu », raconte la propriétaire du O’Ravito.

Un passage remarqué

Elle ajoute qu’à la suite du passage de sa fille à l’émission Les Chefs!, les clients affluent en grand nombre pour découvrir le menu de son restaurant.

« Je n'avais pas encore eu l'occasion de venir, mais j'avais entendu parler des bons commentaires des gens du coin et je me disais avec Ann-Rika qui a gagné, je ne peux pas retarder davantage », corrobore un nouveau client.

Même si Ann-Rika Martin est fière d'être la première femme à remporter la compétition, elle refuse d'en faire tout un plat.

« Je n’ai pas fait ça nécessairement pour prouver aux gens qu'une fille pouvait gagner. Je pense qu'on n'a pas besoin de le prouver aujourd'hui, en 2017, mais je crois que c'est une fierté, ça c'est certain », confie-t-elle.

Même si elle prévoit consacrer plus de temps au restaurant familial, la Lévisienne a l’intention pour l’instant de garder son emploi au restaurant La Planque.

Elle s’envolera bientôt pour l’Europe afin de parcourir l’Italie à vélo avec sa mère. La jeune femme entend profiter de ce voyage pour rapporter de nouvelles inspirations culinaires.

Avec les informations de Marc-Antoine Lavoie

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine