Retour

En grève depuis 14 semaines, les avocats de l'État déposent une offre finale

À l'aube de leur 14e semaine de grève, les avocats et notaires de l'État québécois (LANEQ) annoncent qu'ils ont déposé une offre finale au gouvernement. Leur offre a été déposée jeudi dernier, tout de suite après la tenue d'une rencontre exploratoire avec le nouveau président du Conseil du trésor, Pierre Moreau.

Un texte d'Alexandre Duval

Le président de LANEQ, Me Jean Denis, indique que le syndicat vient de jouer son ultime carte. « C’est une offre en bas de laquelle on ne descendra plus jamais. C’est le bottom line, comme on dit. »

La proposition déposée est identique à ce que le gouvernement du Québec a accordé aux procureurs aux poursuites criminelles et pénales, l'année dernière.

LANEQ demande donc la mise en place d'un comité de rémunération, dont le mandat serait de faire des recommandations à l'Assemblée nationale. Ce serait alors l'ensemble des élus, et non le gouvernement seul, qui devraient adopter les conditions de travail des avocats de l'État.

Le syndicat des avocats et notaires souhaite ainsi éviter que le gouvernement puisse forcer leur retour au travail en adoptant une loi spéciale, comme cela s'est fait en 2011.

Partout ailleurs au Canada, il est reconnu à tous les avocats qui travaillent pour l’État le même caractère particulier et le même caractère indépendant. La seule place où ce n’est pas reconnu, c’est ici.

Me Jean Denis, président de LANEQ

Me Jean Denis ajoute que lorsque la dernière convention collective des procureurs a été acceptée, une augmentation salariale de 10 % sur quatre ans leur a été accordée. Il laisse ainsi croire que l'offre finale de LANEQ comprend une demande salariale comparable.

Au gouvernement d'agir

Me Jean Denis affirme que la balle est maintenant dans le camp du gouvernement. « Il est temps de mettre fin à cette situation injuste, inéquitable et préjudiciable pour tous. »

Là on dit quoi à M. Moreau? On dit à M. Moreau "faites vos devoirs". Nous, on les a fait, nos devoirs. On a tellement fait nos devoirs qu’on sait qu’on est les égaux des procureurs de la Couronne.

Me Jean Denis, président de LANEQ

« Quand M. Leitao était là, il ne les a pas fait ses devoirs, lui. Il n’a pas fait ce qu’il avait à faire. Il n’a pas regardé notre position. Ça ne l’intéressait pas. C’est pour ça que ça a duré aussi longtemps, notre conflit de travail », poursuit-il.

Dimanche soir, le cabinet de Pierre Moreau n'avait aucun commentaire à formuler, disant ne pas vouloir « négocier sur la place publique ».

Les quelque 1100 avocats et notaires de l'État sont en grève depuis le 24 octobre dernier. Leur convention collective est échue depuis le 31 mars 2015.

Au cours des dernières semaines, LANEQ et le Barreau du Québec, entre autres, ont manifesté leur inquiétude concernant les conséquences de cette grève. Ils craignent d'importants retards dans les travaux parlementaires et dans le traitement de plusieurs causes devant les tribunaux administratifs, notamment.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine