Retour

En maillot de bain à -17 degrés avec le refroidissement éolien

Les vents du nord-ouest et les rafales à 40 km/h n'ont pas rebuté les plus fidèles participants du traditionnel bain de neige du Carnaval de Québec, dimanche. Avec un maillot de bain pour seule tenue, ils ont pris leur courage à deux mains et s'en sont donné à cœur joie au parc de la Francophonie.

À plat ventre dans la neige ou debout en train de danser sur un air de la Compagnie créole, une soixantaine de personnes se sont réunies dans une ambiance festive pour braver la température ressentie de -17 degrés qui balayait Québec en après-midi.

Louis Lévesque n’est pas le moindre des participants : il en était à son 25e bain de neige en présence de Bonhomme Carnaval.

La première année, je me demandais ce que je faisais ici. Maintenant, c'est plaisant, c'est l'fun. À tous les ans je suis ici! Je me dis à tous les ans que c'est le dernier et je reviens tout le temps.

Louis Lévesque

Un autre participant, Benoît Boulanger, en était quant à lui à sa 16e présence.

La première fois [c’est pour la défi personnel], mais après on retrouve des amis. On a du plaisir!

Benoît Boulanger

Un encadrement strict

Mais ne se présente pas qui veut à cette activité du Carnaval de Québec. Seuls les adultes peuvent être admis et leur encadrement est strict. Au total, ils participent à trois sorties dans la neige.

Avant de s’élancer à l’extérieur, les participants doivent s’adonner à une séance de réchauffement intensif qui dure entre 15 et 30 minutes. Ils peuvent ensuite aller jouer dans la neige pour 2 à 4 minutes seulement.

Ils retournent ensuite se sécher et se réchauffer avant de sortir à nouveau pour une durée maximale de 8 minutes.

Après être retournés au chaud, les festivaliers peuvent effectuer une dernière sortie qui, cette fois, peut durer jusqu’à 20 minutes.

Le 63e Carnaval de Québec prend fin ce dimanche, au terme de 17 jours d’activités. L’organisation dresse d’ores et déjà un bilan positif par rapport à sa décision de quitter les plaines d’Abraham et de tenir leurs événements sur une multitude de sites.

Plus d'articles