Retour

En prison pour avoir craché sur des infirmiers

Un homme porteur de l'hépatite C écope d'une peine de prison de 15 mois pour avoir craché au visage d'une infirmière et d'un infirmier à l'Hôpital de l'Enfant-Jésus, à Québec, en mai 2016. Robert-Vincent White avait plaidé coupable à des accusations de voies de fait graves, en décembre dernier.

Un texte de Yannick Bergeron

M. White, qui se savait porteur du virus, était fortement intoxiqué au moment des faits et il avait fallu huit personnes pour le maîtriser.

L'homme a néanmoins bénéficié d'une certaine clémence de la cour. Son comportement aurait pu lui valoir une peine plus sévère, mais une disposition du Code criminel permet de tenir compte du fait qu'un délinquant provient d'une communauté autochtone.

Le juge a donc accepté la suggestion commune des avocats de condamner Robert-Vincent White à 15 mois de prison pour les gestes qu'il a commis.

Un rapport sur la situation de l'homme originaire de l'Alberta a démontré qu'il a grandi dans la pauvreté en plus d'être battu par son père et sa grand-mère.

Il a commencé à consommer de l'alcool à 10 ans et a suivi une thérapie dès l'âge de 13 ans pour traiter une dépendance à l'alcool et la drogue.

Il a aussi été victime de sévices de la part d'une travailleuse sociale qui devait s'assurer de son bien-être.

Infirmiers dans l'incertitude

Calme au banc des accusés, Robert-Vincent White a écouté attentivement les dispositions de sa peine. Puisqu'il est incarcéré depuis sa détention, il lui reste un peu plus d'un mois à purger.

À sa sortie de prison, il devra prendre rendez-vous avec un psychiatre et suivre ses recommandations. Il n'a pas le droit de communiquer avec les infirmiers victimes dans cette affaire.

Les deux employés de l'Hôpital de l'Enfant-Jésus ont passé deux tests jusqu'à maintenant pour s'assurer qu'ils n'avaient pas contracté l'hépatite ou le VIH.

Les résultats ont démontré qu'ils n'ont pas été infectés, mais il leur reste un test à passer pour confirmer les résultats.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les glucides mettent-ils notre santé en jeu?





Rabais de la semaine