Retour

Enquête préliminaire de 6 semaines pour Nathalie Normandeau et six coaccusés

L'enquête préliminaire de Nathalie Normandeau et de ses six coaccusés pourrait durer six semaines et ne commencera pas avant 2017.

Mercredi, une ordonnance de non-publication a été accordée sur les procédures et l'enquête préliminaire à venir pour les accusés arrêtés par l'Unité permanente anticorruption (UPAC) en mars dernier.

Mercredi matin, le juge Jean-Louis Lemay avait exigé que tous les accusés soient présents au palais de justice de Québec pour faciliter et accélérer les discussions.

Les procédures ont duré moins d'une heure au palais de justice mercredi. Les nombreux avocats ont tenté essentiellement d'accorder leurs agendas afin de fixer une date pour la suite des procédures.

La présence des accusés n'est pas requise pour la prochaine comparution prévue le 14 octobre. La date de l'enquête préliminaire devrait être fixée à ce moment.

Nathalie Normandeau fait face à 7 chefs d'accusation de complot, fraude, corruption et abus de confiance à la suite de son arrestation par l'UPAC en mars dernier.

Son ex-chef de cabinet, Bruno Lortie, et l'ancien ministre libéral Marc-Yvan Côté sont parmi les accusés, de même que François Roussy, l'ex-maire de Gaspé.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine