Retour

Entente de développement culturel : 56 millions investis à Québec

La Ville de Québec et le gouvernement Couillard confirment des investissements majeurs en arts et en patrimoine qui atteindront 56,6 millions de dollars sur trois ans dans la capitale.

Un texte d'Olivier Lemieux

« L’idée de signer pour trois ans c’était fondamental pour nous autres », se félicite le maire de Québec, Régis Labeaume. L’entente sur le développement culturel doit courir jusqu’en 2018, ce qui permettra à une foule d'organismes de profiter d'un financement plus prévisible. La Ville et le ministère de la Culture se partagent les investissements à parts égales.

De l'argent est notamment prévu pour favoriser l'accès à la culture dans les écoles et la création d'oeuvres d'art dans l'espace public.

Un montant de 5,78 millions doit favoriser le lancement de projets en création, production et diffusion des arts dans une variété de disciplines.

Régis Labeaume ne cache pas son intérêt pour le domaine numérique.

« Ces 6 millions de dollars vont aller dans la technoculture et les nouvelles formes d’art », précise-t-il.

La responsable des dossiers culturels à la Ville de Québec, Alicia Despins, croit que cet argent représente un coup de pouce inespéré pour les créateurs de la capitale.

« Nous croyons que Québec possède tous les ingrédients pour devenir un pôle de création de courts-métrages et de webséries. »

Une entente plus généreuse

Le maire Labeaume estime que la nouvelle entente triennale prévoit des sommes additionnelles de 15 millions en comparaison avec les ententes passées.

La ministre de la Culture, Marie Montpetit, estime que l’appui du gouvernement permettra à la capitale nationale de continuer de rayonner.

« La Ville de Québec est forte et est reconnue pour sa culture. Sa vitalité culturelle est extraordinaire », dit-elle.

Plus d'articles