Une entente de principe est intervenue au cours des dernières heures entre la Société de transport de Lévis (STLévis) et le syndicat représentant ses chauffeurs d'autobus.

Un texte de Louis Gagné

Les syndiqués, dont la convention collective est échue depuis le 31 décembre, vont être invités à se prononcer sur l’accord au cours des prochains jours. Si l’entente de principe est entérinée, la menace d’une grève à la STLévis sera écartée pour de bon.

Le vice-président de la société de transport, Mario Fortier, s’attend à ce que les chauffeurs d’autobus approuvent les termes de l’accord, qui « satisfait les deux côtés » selon lui.

« Comme administrateurs, on se doit d’administrer de façon responsable puis eux, ils travaillent pour avoir les plus belles conditions possible, puis le but est d’en venir à un compromis acceptable pour les deux. Ça semble être le cas. J’espère que le vote va être favorable », a déclaré M. Fortier en entrevue à Radio-Canada.

« Une bonne entente »

Le président du Syndicat des chauffeurs d’autobus de la Rive-Sud (CSN), Stéphane Girard, a abondé dans le même sens. Il recommandera à ses membres d’entériner l’accord de principe.

« Nous allons nous organiser pour que cette entente-là passe. C’est une bonne entente, autant pour l’employeur qu’au niveau du syndicat. Je pense que les chauffeurs vont être contents », a-t-il réagi.

Négociations prolongées

Le 25 août, les parties patronale et syndicale avaient décidé de donner une seconde chance aux négociations. Elles avaient convenu de prolonger de 30 jours les pourparlers portant sur le renouvellement de la convention collective des 107 chauffeurs de la STLévis.

Cette décision avait permis d’écarter temporairement le déclenchement d’une grève. Les chauffeurs menaçaient de débrayer à compter de 5 h le 28 août si aucune entente n’était conclue avec l’employeur.

Les discussions achoppaient principalement sur le plancher d’emploi et le recours à la sous-traitance. Le prolongement des négociations a permis à la STLévis et au syndicat des chauffeurs de réaliser des progrès significatifs sur ces deux enjeux.

Les détails de l’entente de principe intervenue sur l’heure du dîner, jeudi, n’ont pas été dévoilés.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine