Retour

Entretien de la Route verte : le désengagement du gouvernement dénoncé

Les élus de la Communauté métropolitaine de Québec (CMQ) dénoncent le désengagement du gouvernement Couillard dans l'entretien du réseau cyclable la Route verte. Ils réclament le rétablissement de la subvention, annulée l'an dernier.

« On pense que ça ne marche pas », tranche le maire de Québec et président de la CMQ, Régis Labeaume. Selon lui, le gouvernement a le devoir de financer l'entretien d'un réseau qui a coûté des millions de dollars à développer.

La situation serait particulièrement criante pour la Vélopiste Jacques-Cartier-Portneuf, qui relie Saint-Gabriel-de-Valcartier à Rivière-à-Pierre. L'automne dernier, les élus de la région ont pu effectuer l'entretien minimal grâce aux sommes rendues disponibles par l'abolition de la Conférence régionale des élus (CRÉ).

« Mais cette année, l'argent n'est plus là », explique Régis Labeaume, qui évalue à près de 100 000 dollars le manque à gagner pour garder la Vélopiste en bon état.

Lehouillier solidaire

Grand amateur de vélo, le maire de Lévis demande aussi que la Route verte soit adéquatement financée.

Selon lui, le réseau cyclable est un important attrait touristique pour l'ensemble du Québec.

Il croit que les plus grosses villes sont prêtes à assumer une part des coûts d'entretien pour venir en aide aux plus petites MRC.

« À la limite, on fera un petit peu plus notre part. Moi, je n'ai pas d'objection », a-t-il conclu.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards