Retour

Équipe Europe amorce son camp d'entraînement à Québec

Le Centre Vidéotron accueille des hockeyeurs parmi les meilleurs au monde cette semaine en vue d'un match préparatoire de la Coupe du monde de hockey, ce jeudi.

L'équipe Europe a ouvert son camp d'entraînement, hier, au Centre Vidéotron, avec entre autres l'ancien gardien du Canadien Jaroslav Halak dans ses rangs.

Les représentants européens se mesureront à l'équipe de l'Amérique du Nord, formation composée de joueurs de moins de 23 ans, dans une rencontre préparatoire au tournoi qui prendra son envol le 17 septembre à Toronto.

Marian Hossa et Zdeno Chara étaient parmi la douzaine de joueurs européens présents au Centre Vidéotron. Bien qu'Équipe Europe fasse figure de négligés à ce tournoi, le défenseur Zdeno Chara promet une réelle opposition.

« Je me sens bien. J'ai travaillé vraiment fort pour être dans une bonne forme physique. Je vais me servir de mon expérience. J'ai bien hâte de participer à ce tournoi. »

« J'espère connaître un grand tournoi et que nous pourrons surprendre bien des équipes », a dit pour sa part Marian Hossa des Blackhawks de Chicago.

L'équipe européenne sera composée de joueurs provenant de huit pays différents. L'entraîneur-chef Ralph Krueger a expliqué que l'anglais était la langue commune dans le vestiaire.

« Lorsque les Suisses et les Slovaques sont entrés, ils parlaient tous slovaque et allemand, raconte-t-il. Dès qu'ils sont entrés dans le vestiaire, je n'ai plus entendu un mot de slovaque ou d'allemand. Tout le monde parlait anglais et je me suis dit : "On a une équipe." »

Drouin avec McDavid à l'entraînement

Les Nord-Américains, guidés par l'étoile montante des Oilers d'Edmonton Connor McDavid, se sont entraînés au Centre Bell lundi.

Ce n'était que le premier jour du camp, mais Jonathan Drouin s'est retrouvé dans le même trio que McDavid. L'attaquant québécois ne va pas se faire d'idées pour autant.

« C'est gros pour moi, ça me donne de la confiance. Mais ça ne va pas rester là, il va y avoir des changements. »

C'était l'occasion pour Drouin de retrouver Nathan MacKinnon, avec qui il a fait la pluie et le beau temps lorsque les deux joueurs étaient avec les Mooseheads d'Halifax, dans la LHJMQ. « Ça me rappelle des beaux souvenirs. Je suis content qu'il soit ici aussi. »

« C'est à nous de nous tenir en équipe. Je ne peux pas qu'être avec Nathan tout le temps, il faut créer une chimie d'équipe.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un pilote frôle le sol





Rabais de la semaine