Un groupe d'investisseurs québécois, dont fait partie l'ancien lanceur des Ligues majeures Éric Gagné, a acquis la compagnie de bâtons de baseball de Québec B45.

« Malgré leur jeune âge, les bâtons B45 ont su se tailler une place parmi les grands joueurs de l'industrie en raison de leur grande qualité de fabrication. Je suis également très fier que cette entreprise ait vu le jour au Québec et que nous soyons en mesure de poursuivre ses activités dans notre province, tout en s'ouvrant sur le marché international. C'est la qualité des bâtons de B45 qui m'a convaincu de m'impliquer comme partenaire », a dit le gagnant du Cy-Young de 2003 par voie de communiqué.

L'entreprise est la première à avoir fabriqué des bâtons en bouleau jaune. Michel Laplante, le gérant des Capitales de Québec, s'était donné la mission de prouver qu'on pouvait faire des bâtons avec cette essence de bois qui est l'emblème national du Québec.

« Les gens disaient que ça ne se pouvait pas. Que les bâtons c'est fait en érable ou en frênes. On se disait que ça va créer de l'emploi dans les scieries », dit Laplante

Aujourd'hui, près du tiers des bâtons de baseball sur le marché sont faits de bouleau jaune. Des compagnies importantes comme Rawling et Louisville ont emboîté le pas.

La compagnie est maintenant un joueur établi dans le monde du baseball. Une trentaine de joueurs de la MLB, dont Cole Hamels, utilisent les bâtons B45 fabriqués à Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier. Michel Laplante laisse aller son bébé de bon cœur.

« J'ai emmené ça le plus loin que je pouvais. Je suis content que les nouveaux propriétaires soient québécois et gardent l'entreprise ici. Ils vont pouvoir amener l'entreprise à un autre niveau », mentionne-t-il.

Plus d'articles

Commentaires