Retour

Éric Gros-Louis devra purger 8 mois dans la collectivité

L'ancien chef de police de Wendake, Éric Gros-Louis, qui a été reconnu coupable de fraude et d'abus de confiance aux dépens de la nation huronne-wendate, a été condamné à une peine de huit mois de détention à purger dans la collectivité.

En plus de l’assignation à résidence, le juge Pierre Rousseau lui a ordonné de rembourser les 7000 $ qu’il a soutirés à la communauté de Wendake alors qu’il était à la tête de son corps de police.

« Son agir a miné l’image du corps policier qu’il dirigeait », a fait valoir le juge, qui a écarté la suggestion de la défense d’imposer un sursis de peine.

La couronne avait pour sa part demandé une peine de 6 mois de détention ferme ou encore 12 mois à purger dans la collectivité.

En février dernier, Éric Gros-Louis avait été déclaré coupable de trois chefs d’accusation qui pesaient contre lui.

Alors qu'il était chef de la police de Wendake, il avait encaissé trois chèques émis par son corps de police pour, soutenait-il, payer un informateur.

Avec les informations de Yannick Bergeron

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine