Retour

Espaces publics et bâtiments en escalier dans le secteur Belvédère

La Ville de Québec, qui bonifie son projet de Programme particulier d'urbanisme (PPU) pour le secteur Belvédère, souhaite créer des espaces publics autour des Jardins Mérici et de l'église Saint-Sacrement et encadrer la configuration des bâtiments en hauteur.

L’administration municipale a présenté ce matin une quarantaine de modifications apportées au projet de PPU à la suite de consultations auprès des citoyens et des gens d’affaires sur le développement du territoire allant de la rue Murray à l’avenue Holland.

La Ville de Québec retient notamment que les citoyens souhaitent conserver un espace vert à des fins récréatives dans le secteur de l'ensemble immobilier des Jardins Mérici.

La vocation du site sera précisée en collaboration avec les citoyens, mentionne Julie Lemieux, vice-présidente du comité exécutif de la Ville de Québec.

Est-ce qu’ils voudront un parc, une promenade, des jardins communautaires? Ce sera à eux de nous dire comment ils voient ce secteur

Julie Lemieux, vice-présidente du comité exécutif

La création d’une place publique est aussi envisagée sur les terrains de l’église Saint-Sacrement.

« On pourrait ajouter davantage de verdure sur les lieux. Est-ce qu’il pourrait y avoir un terrain de pétanque ou autres installations de loisirs? C’est à voir et à discuter avec les citoyens et la Fabrique », mentionne Julie Lemieux.

Bâtiments en escalier

Dans les secteurs commerciaux des avenues Thornhill et Belvédère, la hauteur de nouveaux bâtiments devra augmenter de façon graduelle, en escalier, afin de limiter la perte d’ensoleillement pour des édifices déjà en place.

« Les bâtiments nouveaux sont construits en gradation. C'est pas un mur complet pleine hauteur devant les résidences des citoyens, il y a vraiment une gradation », explique Julie Lemieux.

La hauteur des futurs bâtiments sera limitée à 24 mètres dans le secteur Belvédère, notamment sur les terrains de l’ancien SuperClub Vidéotron.

Transports actifs

Le PPU va aussi prioriser le développement des transports actifs. Le lien cyclable et piétonnier le long de l'avenue Joffre sera entre autres prolongé afin d'offrir un lien direct entre la côte de la Pente-Douce et la Grande Allée.

Des abribus chauffés devraient être installés dans le secteur. Les feux de circulation seront aussi mieux synchronisés, a fait savoir le conseiller municipal et président du Réseau de transport de la capitale, Rémy Normand.

« Ce sont des milieux favorables à la mobilité active. C’est un milieu de vie assez dense où les gens peuvent circuler rapidement, facilement à pied, également à vélo, et il y a beaucoup de transport en commun. »

Le PPU modifié sera adopté au mois de février 2017 et soumis à la consultation publique en mars. Le nouveau Programme particulier d’urbanisme pour le pôle urbain Belvédère devrait entrer en vigueur au cours de l’été.

Plus d'articles

Commentaires