Retour

Expo Québec : la guerre des chiffres se poursuit

Le maire de Québec revient à la charge et défend le bilan dressé par son équipe à propos de l'achalandage à Expo Québec cette année. Régis Labeaume va même jusqu'à affirmer que l'ancienne administration aurait gonflé pendant des années les chiffres liés à la fréquentation.

« Soyez très prudent avec les chiffres rendus public dans les dernières années », a lancé dimanche Régis Labeaume lors d'un point de presse improvisé dans le cadre de Bordeaux fête le vin à Québec.

« C'est pour ça qu'on a embauché un redresseur d'entreprise. C'est pour ça qu'il y a des gens qui sont partis », a ajouté le maire.

Régis Labeaume plaide que les chiffres déposés il y a quelques jours sont les bons.

Le maire Labeaume est d'avis que les anciens administrateurs d'Expo Québec auraient « soufflé » les statistiques liées à l'achalandage.

« Vous savez, dans des organisations publiques, dans des OSBL, partout au Québec et au Canada, souvent les chiffres qui sortent ne sont pas nécessairement les bons. Ils sont souvent, peut-être, peut-être, soufflés », a dit Régis Labeaume.

« Il y a une culture à Expo Québec depuis un quart de siècle qui n'est pas celle qu'on souhaite d'une organisation publique! Et ça ne date pas d'hier, ça date du régime L'Allier, et peut-être même d'avant ça », a ajouté le maire de Québec.

Vendredi dernier, les conseillers de Démocratie Québec, le parti d'opposition à l'hôtel de ville de Québec, se questionnaient sur les statistiques dévoilées par l'administration Labeaume, faisant état d'une hausse de l'achalandage cette année à Expo Québec.

Le conseiller municipal Yvon Bussières soutient que selon les chiffres obtenus d'ExpoCité en vertu de la Loi sur l'accès à l'information, ce sont 227 000 visiteurs qui ont franchi les tourniquets de l'événement l'année dernière, et non 171 000, comme le plaide la Ville.

Le maire de Québec réfute cette vision des choses.

« Et quels que soient les chiffres... Ça ne change rien aux états financiers des dernières années », a ajouté Régis Labeaume, qui a par ailleurs refusé de donner plus de détails à ce sujet « pour des raisons légales », le forçant à être prudent, a-t-il dit.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Ils en repêchent par milliers chaque année à Amsterdam





Rabais de la semaine