Retour

Exposition : René Derouin inspiré par les oiseaux de proie

L'artiste multidisciplinaire René Derouin propose avec son exposition Rapaces, une oeuvre portée par une fascination pour le comportement des oiseaux de proie et le parallèle avec la société actuelle.

« Je suis fasciné par le mouvement des oiseaux et la rapacité comme quoi c'est dans leur nature de rapace de survivre, d'aller chercher le poisson, voler le poisson de l'autre. Il n'y a pas de moralité et ça m'interrogeait sur la société actuelle, disant qu'on est rendu une société économiquement de rapaces. Il y a ça derrière mon oeuvre comme interrogation », décrit René Derouin.

L'exposition réunit une trentaine de pièces, linogravures, aquarelles et collages, dans lesquelles dominent les oiseaux de proie et le mouvement.

L'oeuvre de l'artiste engagé affiche une parenté avec l'art des Premières Nations. Une parenté qui s'explique par le rapport qu'entretient René Derouin au territoire.

« Mon œuvre est profondément engagée dans l'appartenance, le territoire et les phénomènes de la nature. [...] Si vous regardez, la graphie amérindienne est reliée à la graphie du territoire, ça suit les cours d'eau, les lignes du bois », explique-t-il.

L'exposition Rapaces est présentée en trois temps et en trois lieux : d'abord à Québec à la galerie Michel Guimont jusqu'au 8 mai, puis à Montréal et à Ottawa.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine