Retour

Faux site Internet : deux restaurateurs de Limoilou portent plainte

Les deux copropriétaires du restaurant iX pour bistro dans Limoilou se disent victimes de chantage de la part d'une compagnie américaine. Un homme de Denver opère un site Internet avec le nom de leur restaurant en procédant même à des réservations fictives.

Benoit Lemieux et Vincent Ozilleau ont déposé une plainte au Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), lundi, dans l'espoir de faire cesser ce petit manège.

« Il peut nous créer des problèmes. Il peut se mettre à répondre ce qu'il veut, limite à être insultant. Son plan, c'est clairement de nous nuire jusqu'à ce qu'on perde patience », déplore Vincent Ozilleau.

Les ennuis ont commencé en mars dernier pour les copropriétaires après le passage de l'informaticien de Denver au Colorado. L'homme, qui est propriétaire d'une compagnie informatique, a proposé aux deux restaurateurs de Québec de créer un site Internet pour leur restaurant.

Les deux propriétaires de iX pour bistro ont refusé son offre.

Le petit restaurant de 22 places de la 18e Rue à Limoilou s'est forgé une solide réputation depuis trois ans, même sans avoir recours à la publicité ou un site Internet. iX pour bistro est classé au premier rang des restaurants de Québec sur le site Tripadvisor.

Un faux site Internet

L'entrepreneur américain est revenu à la charge quelques semaines plus tard après avoir mis la main sur les noms de domaines liés à iX pour bistro. Il a offert aux propriétaires de se les procurer pour quelques milliers de dollars. Les deux restaurateurs ont encore une fois refusé.

« J'ai répliqué que ça n'avait pas de sens et qu'un nom de domaine ça ne vaut pas plus que 10 $ dans le fond pour le mettre de côté pour un an », explique Vincent Ouzilleau.

L'informaticien a répliqué en créant le site iX pour bistro.com où il prétend être le propriétaire du restaurant. Il accepte les réservations avec une adresse courriel qui est presque identique à celle de l'entreprise. Un numéro de téléphone inscrit en Californie est aussi mentionné sur le faux site Internet.

« Il répondait au nom de mon associé. Il se présente comme prenant les réservations et associé à l'entreprise. C'est un crime, c'est usurper une identité dans le fond. Il a le droit d'avoir le site Internet, mais il n'a pas le droit de répondre en notre nom », affirme Vincent Ozilleau.

À quelques reprises, des clients se sont présentés au restaurant en affirmant avoir effectué une réservation, mais sur le faux site.

Selon Vincent Ozilleau, l'Américain tente de forcer la main aux deux restaurateurs pour qu'ils acceptent de s'associer avec lui.

D'après les informations de Jean-François Nadeau

Plus d'articles

Commentaires