Retour

Femme atteinte par balle à Lévis: la peine d'Andrée Morin connue jeudi

Les avocats de la défense et de la poursuite ont fait leurs recommandations sur la peine à imposer à Andrée Morin, une femme qui a tenté, en mars, à Lévis, de fuir les policiers avant de recevoir une balle à l'épaule.

Lors des audiences mardi au palais de justice de Québec, l'avocat d'Andrée Morin a suggéré que les 6 mois que la femme a déjà purgés constituent sa peine. 

Le procureur de la poursuite a plutôt proposé que la femme de 37 ans continue à réfléchir en prison, en vertu d'une peine de 12 mois.

Le 14 mars, Andrée Morin avait été prise en chasse par les policiers sur le boulevard Guillaume-Couture à Lévis parce qu'elle présentait une conduite erratique. Un policier a fait feu dans sa direction après avoir tenté en vain de l'intercepter. La dame était fortement intoxiquée par la drogue.

Elle a plaidé coupable à des accusations de conduite dangereuse, de délit de fuite et de ne pas s'être immobilisée, malgré l'ordre des policiers.

Le juge Jean Asselin prononcera sa peine jeudi.

D'après les informations de Yannick Bergeron

Plus d'articles