Retour

Femme enceinte happée mortellement : élan de générosité à Québec

Une collecte de fonds s'est mise en branle sur le web la nuit dernière pour soutenir le conjoint de Marie-Pier Gagné, la femme enceinte de 27 ans qui a été happée mortellement par une voiture hier, boulevard Laurier, à Québec.

Le bébé de la victime a été sauvé par une équipe médicale après l'accident tragique qui s'est déroulé en matinée, devant le CHUL. Toutefois, le nouveau-né a dû être transporté à l'Hôpital de Montréal pour enfants au cours de la nuit après des complications, affirme un proche de la famille.

La grossesse était à terme. Marie-Pier Gagné était enceinte de 40 semaines.

La famille de Marie-Pier Gagné a décidé de lancer une campagne sur la plateforme web Crowdrise après que plusieurs initiatives spontanées eurent été lancées sur les réseaux sociaux. « On ne voulait pas que ce soit géré par des inconnus. On a voulu centraliser les dons », explique Laurée-Anne Marceau, cousine de la victime.

Élan de solidarité

En quelques heures, la campagne de financement a connu un succès impressionnant : plus de 30 000 $ avaient déjà été amassés en début de soirée jeudi, à coups de 10 $ à 50 $ en moyenne.

« Bien que la vie du bébé ait été sauvée, Sylvain, le nouveau papa, devra malheureusement élever son enfant seul. C'est pourquoi nous souhaitons amasser des dons afin de leur venir en aide », peut-on lire sur le site.

De nombreux messages de sympathie ont été envoyés aux proches de la victime par l'entremise d'un groupe Facebook créé à la mémoire de la victime.

Ses collègues bouleversés

Les collègues de Marie-Pier Gagné, qui travaillait pour l'entreprise de construction Contrôles A. C. Inc, sont bouleversés.

« C'est une histoire qu'on pense qui arrive aux autres, mais quand ça te frappe, ça te frappe de plein fouet. C'est dur à vivre. C'est dur à vivre pour tous les employés », soutient le président de l'entreprise, Réal Audet, toujours ébranlé.

La jeune femme était très appréciée. « C'était mon bras droit, mon aide-mémoire, ma complice de travail », raconte un des associés de l'entreprise, Martin Lebreux.

Il souligne qu'elle était à un moment de sa vie particulièrement heureux. « Le chum, la maison, le bébé qui s'en vient. Elle avait le vent dans les voiles. »

Une maman touchée

Le drame touche aussi la propriétaire du café-causerie Le Gribouillis, destiné aux nouvelles mamans et à leurs bébés, à Val-Bélair.

Geneviève Simard a décidé d'amasser des fonds à son commerce de Val-Bélair et songe à organiser un encan avec des dons qui seraient offerts pour venir en aide au père et à la petite.

Elle-même maman et enceinte d'un deuxième enfant, elle a été interpellée directement par la tragédie.

« Quand j'ai été mise au courant de l'accident, on est toutes les deux dans la vingtaine, on avait toutes les deux un rendez-vous hier matin, on est toutes les deux en fin de grossesse, j'ai senti des connexions entre nous deux très fortes et je n'ai pas pu m'empêcher de m'identifier à cette personne-là. »

La police de Québec poursuit l'enquête sur les causes de l'accident. La thèse d'un malaise subit par l'automobiliste qui a happé la victime est toujours étudiée.

Les enquêteurs n'ont toujours pas parlé au jeune homme de 22 ans, qui a été hospitalisé. Après avoir happé la jeune mère, il a poursuivi sa course et percuté deux voitures.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine