Retour

Femme enceinte tuée devant le CHUL, à Québec : le conducteur accusé

Jonathan Falardeau-Laroche a été accusé de négligence criminelle pour avoir happé mortellement Marie-Pier Gagné devant le CHUL, à Québec, le 10 août 2016.

Le jeune homme de 22 ans a brièvement comparu, mardi matin, au palais de justice de Québec. La Couronne ne s'est pas opposée à sa libération.

Jonathan Falardeau-Laroche fait face à des accusations de négligence criminelle ayant causé la mort et de négligence criminelle causant des lésions sur l'enfant de Marie-Pier Gagné, qui était enceinte de 37 semaines au moment de l'accident.

Il est aussi accusé pour avoir blessé une femme qui prenait place dans un autre véhicule lors de la collision.

La condition médicale de l'accusé sera vraisemblablement au coeur du procès. Le jeune homme qui souffre d'épilepsie n'aurait peut-être pas dû se trouver au volant d'un véhicule au moment de l'accident.

« Le ministère public a porté la négligence criminelle, car la preuve démontrera une insouciance déréglée téméraire à l'égard de la vie d'autrui qui a causé la mort et les lésions corporelles », a précisé l'avocat de la Couronne, Me Thomas Jacques.

L'accusé n'aura pas le droit de conduire d'ici la fin des procédures judiciaires, mentionne par ailleurs Me Jacques.

« C’est un individu qui était sous le coup d’une interdiction de conduire de nature administrative, mais le ministère public tenait, compte tenu du dépôt des accusations en date d’aujourd’hui, que cette interdiction se trouve dans le cadre d’un engagement devant la cour criminelle. »

Le jeune homme a aussi l'obligation de la Cour de prendre ses médicaments pour contrôler son épilepsie.

Brève comparution

Jonathan Falardeau-Laroche est demeuré impassible pendant sa courte comparution. Son père a versé une caution de 5000 $ pour assurer sa libération.

Le 10 août dernier, le conducteur a fauché Marie-Pier Gagné qui sortait d'un rendez-vous médical avec son conjoint. La jeune femme de 27 ans qui était sur le point d'accoucher se trouvait alors sur le terre-plein, en face de l'hôpital. Les services d'urgence ont pu sauver le bébé à terme, mais n'ont pu rien faire pour la mère.

En octobre 2016, Le Soleil rapportait que le jeune homme aurait déjà été impliqué dans d'autres accidents en raison de son état. Son médecin lui aurait déconseillé de prendre le volant le jour de l'accident.

Le procureur de la Couronne, Me Thomas Jacques, n'a pas voulu commenter ni confirmer cette information.

Plus d'articles

Commentaires