Retour

Femme tuée à Saint-Pamphile : « C'est la région au complet qui est touchée »

Les petites municipalités de Saint-Pamphile et de Sainte-Perpétue, dans la MRC de L'Islet, sont bouleversées par la mort d'une femme de 43 ans, Nika Morin, happée mortellement par un automobiliste en fin de journée mercredi.

Nika Morin travaillait comme conseillère d'orientation à l'école secondaire La Rencontre à Saint-Pamphile depuis une dizaine d'années. La femme marchait en bordure de la rue Principale avec une collègue, en revenant du travail, lorsque l'impact est survenu, vers 16 h 30. Son décès a été constaté à l'hôpital.

Le conducteur du véhicule, Gimi Pelletier, a été accusé jeudi de conduite avec les facultés affaiblies causant la mort

Nika Morin, qui habitait la municipalité voisine de Sainte-Perpétue avec son conjoint et leurs deux enfants, était très appréciée dans la communauté, témoigne la mairesse de Sainte-Perpétue, Céline Avoine.

« C'est la région au complet qui est touchée par ça. C'était une petite femme avec un grand cœur, elle avait un beau sourire contagieux. [...] Il y a beaucoup de monde qui sont en deuil aujourd'hui. Pas juste sa belle-mère qui vivait dans une maison bigénération, mais tous les jeunes qui sont passés par l'école secondaire où Nika les a conseillés », souligne Mme Avoine.

Selon elle, l'accusé et la victime se connaissaient et avaient des enfants du même âge.

« C'est deux familles dans le même village qui subissent une perte. [..] C'est difficile, c'est des gens qui jouaient au hockey ensemble, faisaient du karaté ensemble, du patin artistique ensemble. Leur noyau social se [croisaient] tout le temps, ça va être difficile ».

Des collègues sous le choc

L'émotion est grande aussi à la polyvalente La Rencontre où la rentrée est assombrie par la mort d'une employée de l'établissement, mentionne le directeur de l'école, Sylvain Dubé.

« Le personnel vit très durement la situation, ils sont bouleversés, affectés émotionnellement. On s'est rassemblés ce matin pendant une heure et demie pour en parler, discuter, échanger, donner des points de vue et je pense que ça fait du bien à tout le monde pour un peu calmer l'atmosphère qui est tendue. »

Les cours ont été suspendus pour la journée en raison du drame. Des services psychologiques sont offerts au personnel de l'établissement et aux élèves qui seront de retour en classe vendredi.

Le conjoint de Nika Morin travaille également à l'école secondaire La Rencontre.

 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Cet amateur de hockey gagne 1000$ s'il réussit à marquer





Rabais de la semaine