Retour

FEQ : fouilles de sacs à dos et détecteurs de métal

Diverses mesures de sécurité seront en place pour le 50e Festival d'été de Québec, dont le coup d'envoi sera donné jeudi. Les festivaliers doivent s'attendre à des fouilles plus approfondies cette année.

L’organisation a fait le point mardi matin sur toutes les mesures qui seront déployées autour de l'événement.

Pour la première fois, les files d'attente pour chaque entrée principale des sites de spectacles seront divisées en trois : une pour les festivaliers sans sac à dos, une avec sac à dos et l’autre pour les poussettes et les personnes à mobilité réduite.

Les festivaliers devraient éviter, s'ils le peuvent, d'apporter leurs sacs à dos, mentionne Patrick Martin, directeur de production du FEQ.

« On recommande aux gens de laisser les sacs à dos aux vestiaires, ou dans leur voiture ou à la maison, si possible, c’est préférable pour permettre l’accessibilité au site. On garantit que les gens vont pouvoir rentrer, mais si vous arrivez avec des sacs à dos, c’est plus long. »

Les sacs seront examinés de façon plus systématique que par le passé. Les effets personnels qui ne sont pas admis sur les sites pourront être laissés aux vestiaires.

Certains soirs, par ailleurs, des détecteurs de métal seront en place.

La présence de drogues préoccupe

L'organisation sera aussi à l'affût de la présence de drogues sur les sites. La crise des opioïdes qui sévit dans l'ouest du pays préoccupe l'organisation, qui suit la situation de près.

« Nos équipes de premiers soins sont déjà formées et capables de répondre à ces situations. On a un service de premiers soins assez étoffé avec médecins, infirmières qui sont sur place pour traiter et soigner les gens au Festival, alors c'est sûr que c'est une problématique et c'est pour ça qu'on met des mesures préventives », mentionne M. Martin.

Depuis l'an dernier, le FEQ demande aux festivaliers de vider leurs bouteilles d'eau à l'entrée pour éviter notamment la présence de GHB.

Le FEQ augmentera cette année à 30 le nombre de fontaines mises à la disposition des spectateurs pour la distribution d'eau potable sur les Plaines.

Appel à la vigilance

Une surveillance des sites sera de plus effectuée par caméra. Une dizaine d'entre elles seront disposées sur les plaines d'Abraham. Et les effectifs policiers seront ajustés en fonction des soirées de concert.

André Turcotte, du Service de police de la Ville de Québec, appelle d'ailleurs les citoyens à la vigilance et leur demande de signaler tout comportement ou situation jugés suspects.

« On a des policiers sur le terrain, mais ils ne peuvent pas nécessairement tout voir. [..] S'ils [les citoyens] ont un doute, on leur dit de ne pas hésiter et d'aller rencontrer un policier et leur mentionner et on fera les vérifications à ce moment-là. »

Parmi les autres mesures, les blocs de ciment seront à nouveau installés à certaines intersections pour empêcher l’accès de véhicules aux sites des spectacles. Le Service de police de la Ville de Québec ne précise pas à quel endroit ils seront positionnés.

Les rues autour des sites seront bloquées durant les 11 jours de festivités, dont la Grande Allée. Les rues Jacques-Parizeau et Honoré-Mercier seront davantage sécurisées cette année.

Pour l’accès sur les Plaines, les points d’entrée pour les détenteurs de laissez-passer en admission générale seront situés comme auparavant à la croix du Sacrifice et au Cap-Blanc. Pour le parc de la Francophonie, l’entrée se fera rue Jacques-Parizeau.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine