Retour

Fermetures d’écoles : comment se prend la décision?

Chacune des commissions scolaires de la région de Québec a développé sa propre marche à suivre afin de décider si elle ferme ses écoles lors d'une tempête. Règle générale, les trois commissions scolaires de la rive nord se concertent pour fermer en même temps.

Lorsqu’un avis de tempête est émis, des vérifications préliminaires sont faites la veille de la tempête annoncée. Les commissions scolaires consultent différents sites internet tels qu’Environnement Canada, Météomédia, Transports Québec et Hydro-Québec.

Puis, très tôt le matin de la tempête, les mêmes vérifications sont refaites et les compagnies de transport et les municipalités sont consultées pour connaître l’état du déneigement.

Les commissions scolaires qui desservent de plus grands territoires ont souvent des personnes ressources appelées « pointeurs » ou « éclaireurs », réparties sur le territoire, qui sont en mesure de dresser un portrait des conditions routières et météorologiques en temps réel.

Après toutes ces vérifications, les commissions scolaires de la Capitale, des Découvreurs et des Premières-Seigneuries se concertent pour prendre une décision commune autant que possible.

Consultation

Les commissions scolaires de Portneuf et des Navigateurs consultent aussi les autres commissions scolaires, mais elles prennent leur propre décision. Lors de la dernière tempête, par exemple, la commission scolaire des Navigateurs n’a pas fermé ses écoles alors que les établissements de la rive nord étaient fermés.

La commission scolaire de Charlevoix fait cavalier seul puisque la région « est vraiment un territoire qui est particulier », souligne la responsable du transport à la commission scolaire de Charlevoix, Julie Normandeau.

La décision de fermer ou pas se prend vers 6 h et est diffusée dans les médias et sur le site internet des commissions scolaires.

« La sécurité des élèves oriente toute décision de fermeture de nos établissements », rappelle Martine Chouinard de la commission scolaire des Premières-Seigneuries.

Mercredi matin, la quasi-totalité des écoles de la région de Québec ont annulé leurs cours pour la journée en raison des mauvaises conditions météo.

Bien qu’en avant-midi, le temps se soit rapidement fait plus clément, la décision prise quelques heures plus tôt ne faisait pas de doute pour les établissements scolaires. Les prévisions annonçaient un risque important de grésil et de pluie verglaçante à l’heure où les transporteurs sont habituellement sur la route avec les écoliers.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce garçon se fait prendre par le reste de sa famille!





Rabais de la semaine