Retour

Festivités d'ouverture du Centre Vidéotron : « prenez l'autobus », dit le maire Labeaume

La Ville de Québec et le Réseau de transport de la Capitale (RTC) invitent les 189 000 personnes qui prendront part aux visites guidées du Centre Vidéotron à utiliser le transport en commun et à se prêter au covoiturage pour faciliter la circulation sur le site.

À 48 heures du début des visites publiques, le maire Labeaume et le président du RTC, Rémy Normand, ont fait le point mardi matin au sujet de la logistique entourant les visites guidées, qui se mettront en branle à compter de jeudi.

Avec 4000 personnes attendues par visite, la circulation sera très dense dans le secteur du Centre Vidéotron, convient Régis Labeaume. Ce dernier recommande donc fortement aux visiteurs de laisser de côté leur voiture et d'utiliser le transport en commun.

Le RTC est prêt

Selon le RTC, le meilleur choix que les utilisateurs pourront faire sera d'emprunter les parcours Métrobus 801 et 802, qui desservent le secteur du Centre Vidéotron.

Les autobus circuleront selon l'horaire régulier. Le RTC ajustera ses effectifs en fonction de l'achalandage, a fait savoir Rémy Normand.

Pendant la durée des festivités, le RTC déploiera aussi un service spécial de navettes. De 7 h à 23 h, trois navettes feront l'aller-retour entre le Centre Vidéotron et les trois stationnements gratuits situés dans différents secteurs de la ville.

Stationnement payant, en argent seulement

Ceux et celles qui voudront se rendre au Centre Vidéotron en voiture pourront le faire en utilisant une des 3800 cases de stationnement.

La Ville tient à préciser qu'il en coûtera 10 $, payables à l'entrée, en argent comptant uniquement.

Par ailleurs, Régis Labeaume invite les personnes qui visiteront le Centre Vidéotron à respecter la plage horaire qui est inscrite sur leur billet.

Avec plusieurs dizaines de milliers de visiteurs attendus au cours des prochains jours, il sera important que les gens circulent rapidement, une fois leur visite terminée, afin d'éviter des retards dans les autres visites.

« Les gens prennent des photos. On comprend ça, mais à moment donné, il faut que les gens circulent », dit le maire Labeaume.

Plus d'articles

Commentaires