Retour

Feu de Charlesbourg : mobilisation pour les sinistrés

La population se mobilise pour venir en aide à la famille de Charlesbourg qui a dû sauter d'un quatrième étage pour échapper à l'incendie de leur appartement, mercredi.

L'équipe du député conservateur de Charlesbourg-Haute-Saint-Charles, Pierre Paul-Hus, fait la coordination d'une collecte de biens matériels pour les sinistrés.

« C'est vraiment extraordinaire [...]. La communauté veut s'impliquer, veut aider et moi en ayant un bureau ici, en pouvant faire le lien avec tout le monde, je trouve que c'est fantastique », explique le député.

Une salle de son bureau sert actuellement à recueillir les biens apportés par les citoyens. Des vêtements et petits articles s'entassent déjà dans la pièce. Les dons en argent et les gros articles, tels que les électroménagers et les meubles, sont toutefois envoyés à la Société Saint-Vincent de Paul qui les distribuera par la suite.

« On fait la liaison », souligne le député qui affirme avoir contacté plusieurs organismes de la circonscription.

Dans l'éventualité où les besoins matériels de la famille seront comblés, les dons seront distribués aux autres sinistrés de l'édifice de 24 logements. La collecte se poursuit jusqu'à la semaine prochaine.

Des nouvelles de la famille

Guy Chicoine, le frère de Nathalie Chicoine, la mère de famille qui a chuté du quatrième étage, se dit profondément touché par la mobilisation citoyenne et celle du député. « C'est la première fois que je vois un député mettre son pied à terre comme ça », souligne-t-il.

Il croit que sa sœur sera soulagée de voir l'appui de la communauté lorsqu'elle sortira du coma artificiel dans lequel elle est plongée. « Elle n'aura pas ces problèmes-là à régler. Elle va s'occuper d'elle. »

Nathalie Chicoine a subi près de 14h de chirurgie jeudi pour traiter ses multiples fractures et blessures causées par la chute.

Les médecins la maintiennent toujours dans un coma artificiel pour faciliter sa guérison. Son conjoint, lui, est conscient, mais il est traité pour des blessures sérieuses. Le fils de Nathalie Chicoine, Jason, n'a subi que « des séquelles psychologiques », selon son oncle.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine