Retour

Feu vert à l'abattage d'arbres sur le chemin Royal, à l'île d'Orléans

Le ministère de la Culture du Québec a été consulté sur l'abattage d'une cinquantaine d'arbres à Saint-Laurent-de-l'Île-d'Orléans. Ces arbres matures, certains centenaires, doivent être coupés parce qu'ils se retrouvent sur la ligne des travaux pour améliorer le réseau d'aqueduc et d'égout.

Après avoir été rassuré sur les mesures prises par la municipalité pour atténuer les travaux, le ministère de la Culture a donné son feu vert, jeudi dernier, pour couper les arbres en bordure du chemin Royal, un site patrimonial.

Les travaux d'abattage sont toutefois suspendus pour les arbres plantés sur les émissaires fluviaux, ces tuyaux qui partent du chemin Royal pour se rendre jusqu'au fleuve.

Le maire de Saint-Laurent-de-l'Île-d'Orléans, Yves Coulombe, s'attend à ce que le ministère de la Culture donne l'autorisation pour la coupe dans les prochaines semaines. Il n'est pas en mesure de préciser le nombre d'arbres concernés par cette suspension temporaire.

La coupe d'arbres matures avait été décriée la semaine dernière par des citoyens choqués de voir disparaître ces arbres du paysage.

La Municipalité soutient que des études ont été réalisées par une firme mandatée par le ministère des Transports pour préserver le plus d'arbres possible. Sur 148 arbres situés en bordure du chemin Royal, une cinquantaine doivent être sacrifiés.

La Municipalité a entrepris des travaux de 14 millions de dollars pour améliorer ses infrastructures afin de cesser de rejeter ses eaux usées dans le fleuve Saint-Laurent.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine