L'Acadie de basketball de Thetford Mines, un programme pour joueur d'élite, récolte le fruit de ses efforts. L'un de ses anciens membres, Chris Boucher, participe au March Madness, le plus grand tournoi de basketball universitaire aux États-Unis.

L'Académie est installée au Cégep de Thetford Mines depuis 2 ans, mais c'est à Alma, lors des deux premières années, que Chris Boucher a driblé dans ses rangs.

L'institution a déménagé à Thetford Mines pour se rapprocher des circuits américains et permettre à ses joueurs d'affronter plus facilement les équipes de haut niveau.

C'est Igor Rwigema qui a fondé le programme et qui l'administre toujours aujourd'hui. « On réfléchissait à un concept pour garder les meilleurs talents québécois ici au Québec », explique l'entraîneur.

Ce qu'il souhaitait aussi, c'était de « sauver » des jeunes talents qui risquaient de décrocher, et de les ramener sur les bancs d'école grâce au basketball. Selon lui, le fait de s'installer en région rurale permet à plusieurs joueurs d'éviter les mauvaises influences et de se concentrer sur leur sport.

La formule connait un tel succès que des joueurs européens cognent désormais à sa porte. Au total, près de 45 jeunes s'entrainent à Thetford Mines au sein de quatre formations.

En plus de Chris Boucher, qui fait la fierté d'Igor, l'entraîneur souligne que 27 de ses anciens joueurs ont percé les rangs d'une équipe universitaire.

« On leur impose une rigueur et une structure qui ressemble à ce qu'ils vont vivre au niveau universitaire », mentionne l'entraîneur pour expliquer son succès.

Fierté au collège

Le directeur général du Cégep de Thetford Mines, Robert Rousseau, est lui aussi très fier de voir un ancien de l'Académie connaître un tel succès. Un tel exemple motive les membres actuels.

Il est aussi satisfait de son choix d'accueillir l'équipe dans son collège. Leur performance en compétition l'a même surpris.

« Quelqu'un m'aurait dit il y a deux ans qu'on recevrait le Rouge et Or de l'Université Laval, pis qu'on serait capable de challenger une équipe de ce niveau-là, je l'aurais pas cru. Mais on l'a constaté, c'est un beau succès pour nous », conclut-il.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine