Retour

Fin de l'expo agricole à Montmagny : les finales du concours d'animaux en péril

L'annulation de l'exposition agricole de Montmagny a pris l'Association des expositions agricoles du Québec par surprise. L'organisation ne dispose que de quelques mois pour trouver une solution de rechange pour tenir les finales provinciales du concours de jugement d'animaux qui devaient y avoir lieu.

« On va essayer de faire quelque chose cette année, mais ce sera dans des délais très très serrés », reconnaît le président de l'Association, André Labonté.

L'organisation a prévu rencontrer des représentants du Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries de l'Alimentation (MAPAQ) pour trouver une façon de sauver l'événement.

L'exposition agricole de Montmagny devait aussi servir de cas type pour renouveler le modèle de la trentaine de foires agricoles qui se tiennent chaque année au Québec.

« En 2016, l'exposition de Montmagny devait être évaluée par ses pairs pour vérifier ce qui devait être amélioré pour avoir de l'achalandage », explique M. Labonté.

Selon lui, pour attirer plus de visiteurs, les expositions agricoles devraient revenir à la base et faire connaître le travail des agriculteurs au grand public.

André Labonté croit que les concours de jugement d'animaux s'adressent surtout à l'élite du monde agricole.

Une « vitrine » pour les éleveurs

L'éleveuse Ysabel Jacobs fait partie de cette élite. Ses vaches ont reçu des dizaines de prix au fil des années et l'incertitude qui règne autour des finales provinciales l'inquiète.

L'an dernier, c'est une de ses vaches, Valana, qui a remporté la finale provinciale.

« Pour nous, c'est très décevant. C'est une belle vitrine qu'on a pour nos animaux et pour aller aux expositions qui ont encore plus d'envergure », raconte celle qui vend des embryons et des semences sur le marché international.

Ysabel Jacobs déplore aussi l'annulation du volet jeunesse de l'exposition qui permettait aux agriculteurs de 21 ans et moins d'exposer leur talent.

L'Association des jeunes ruraux du Québec (AJRQ) affirme être en pourparlers pour que l'événement ait lieu malgré tout.

Plus d'articles

Commentaires