La longue fin de semaine des Patriotes a été profitable pour le Centre Jardin Hamel. Malgré l'incendie qui a ravagé les installations au mois de mars, les clients étaient au rendez-vous.

Jean-Paul Daoust, le copropriétaire du Centre Jardin Hamel, n'a pas arrêté une minute. Après l'incendie qui a ravagé son commerce le 7 mars, un grand chapiteau temporaire a été érigé pour répondre à la forte demande. 

« On a été fidèle, on est arrivé et on a été bien accueilli, il y a un bon choix et de belles choses », affirme Brigitte Blais une habituée. 

Encouragés par une météo favorable, les jardiniers amateurs en ont profité pour faire le plein de fleurs et de semis.

« Je l'avais pas vu depuis que c'était passé au feu, je voulais venir voir, il y une énormité de fleurs, pour tous les goûts », s'exclame Huguette Samson.

D'ailleurs, les propriétaires ont enregistré plus de 2200 transactions par jour en cette longue fin de semaine de mai.

« Écoutez, depuis vendredi, c'est extraordinaire c'est la plus grosse fin de semaine, une des meilleures qu'on a eues à date, même à vie » se réjouit-il.

Reconstruction 

Les propriétaires du Centre Jardin Hamel attendent maintenant le feu vert de la Ville de L'Ancienne-Lorette pour reconstruire un centre de jardinage permanent. Jean-Paul Daoust et son frère ont présenté un plan d'affaires de plusieurs millions.

« On a présenté des plans de reconstruction à la Ville, avec des serres, avec une nouvelle façade, une nouvelle image, les soumissions pour les structures sont faites, on est vraiment prêts à reconstruire on attend le go de la Ville », explique-t-il. 

La Ville de L'Ancienne-Lorette étudie présentement les plans. Les propriétaires ont bon espoir qu'elle donne son aval au projet au cours de la semaine. 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine