Retour

Fin des consultations sans rendez-vous au Centre médical de Charlesbourg

Le Centre médical de Charlesbourg ferme de façon définitive son service de consultations sans rendez-vous. Selon la direction, les nouvelles directives du ministère de la Santé l'obligent à prendre cette décision.

Pour continuer à offrir des consultations sans rendez-vous, la direction devait devenir une superclinique, en vertu des nouveaux critères du gouvernement.

Toutefois, le centre médical n'a pas les cinq médecins nécessaires pour répondre à l'obligation d'offrir 84 heures de consultation sans rendez-vous par semaine.

« Nous nous voyons dans l’impossibilité professionnelle et administrative de répondre adéquatement et honnêtement à l’offre de services demandée dans nos nouveaux modèles de supercliniques », déplore le directeur général du Centre médical Charlesbourg, Éric Caron.

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, avait annoncé en avril 2016 la création de 50 supercliniques d'ici 2018. Ces cliniques doivent répondre à certains critères, notamment être ouvertes 12 heures par jour, tous les jours, entre 7 h et 22 h. Elles doivent rendre possible la prise de rendez-vous chaque jour, jusqu'à trois heures avant la fermeture.

C'était le seul établissement de santé du secteur à offrir des consultations sans rendez-vous aux patients avec ou sans médecin de famille. L'an dernier, la clinique a enregistré 12 000 consultations de patients orphelins.

M. Caron indique que les patients orphelins de la région devront maintenant « se diriger vers les urgences et les supercliniques ».

Il s'agit d'une décision définitive, à moins d’obtenir de nouveaux médecins.

Des patients bouleversés

Des patients se disent très bouleversés par la décision du Centre médical de Charlesbourg. Nancy Saint-Cyr attend depuis trois ans un médecin de famille.

« J’ai beaucoup de problèmes de santé, je dois être suivie pour des cancers. Là, je ne sais même pas où je vais aller, je ne peux même pas avoir de médication », dit-elle.

Elle croit que les patients avec des besoins particuliers n'auraient pas dû se retrouver dans cette situation.

La CAQ dénonce

Le porte-parole en matière de santé de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Paradis, dénonce les politiques du gouvernement Couillard concernant les supercliniques.

« Des modèles qui fonctionnent doivent être maintenus. Mais là, ce qu’on comprend, c’est qu’un modèle qui fonctionne, qui répond à un besoin, on le balaie du revers de la main », déplore-t-il.

Le Centre médical de Charlesbourg sera également fermée les soirs et les fins de semaine.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine