Retour

Fin du visa pour les Mexicains : moins de paperasse pour les travailleurs saisonniers

Dès le 1er décembre 2016, les Mexicains n'auront plus besoin d'un visa pour entrer au Canada. Des producteurs agricoles qui ont recours à la main-d'oeuvre étrangère et les entreprises qui s'occupent de faire venir ces travailleurs au pays poussent un soupir de soulagement.

« Le fait de ne pas avoir besoin de visa, ça va enlever une étape, un délai, qui représentait bien souvent quatre à neuf semaines », souligne le directeur général d'Arrimé, une agence qui fait le lien entre les travailleurs étrangers et les entreprises canadiennes.

Alain Jacques précise qu'avec le visa et les vérifications de Service Canada, les démarches pour faire venir un travailleur mexicain pouvaient parfois prendre jusqu'à sept ou huit mois, même si ce travailleur était déjà venu faire les récoltes au Québec.

« Souvent, les dernières semaines du printemps, les travailleurs ne seront pas présents parce qu'ils n'ont pas obtenu leur visa pour venir travailler, déplore Alain Jacques. Donc, enlever cette étape-là, ça va venir alléger de beaucoup la démarche. »

Les employeurs seront toutefois toujours obligés de tenter de recruter des travailleurs canadiens avant de se tourner vers la main-d'oeuvre étrangère.

Demandé depuis 2009

À la ferme François Gosselin, sur l'île d'Orléans, 98 travailleurs étrangers ont été recrutés pour l'été. La moitié d'entre eux sont Mexicains.

La copropriétaire, Sylvie Gagnon, assure qu'elle a un besoin criant de cette main-d'oeuvre étrangère. « Je pense que c'est important que les producteurs puissent continuer à produire ici. On a besoin de cette main-d'oeuvre-là, sinon va laisser nos légumes et nos fruits dans les champs. »

Sylvie Gagnon militait depuis 2009, date à laquelle le gouvernement de Stephen Harper a rendu le visa obligatoire, afin qu'il soit abolit.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine