Retour

Foo Fighters, prise 2 : un concert électrisant et inoubliable

Après un passage écourté en 2015, les Foo Fighters ont offert aux fans un concert prolongé et inoubliable de 2 h 30 lundi soir, sur la grande scène du Festival d'été de Québec (FEQ).

Une critique d'Anne-Josée Cameron

Rarement aura-t-on vu un groupe aussi attendu. Il y a trois ans, le groupe de Dave Grohl avait laissé les fans sur leur faim. Pourtant, tout était là pour attiser le désir des spectateurs : l'énergie brute de Dave Grohl, sa jambe cassée et son trône conçu pour l'occasion.

L'orage violent avait forcé les Foo Fighters à arrêter après seulement quatre chansons et le chanteur avait alors promis de revenir.

Pour le 51e FEQ, la formation américaine était de retour, et la pluie aussi, qui s'est invitée juste avant le début du concert pour arroser les festivaliers.

Au diable, la pluie!

Qu'à cela ne tienne, la foule qui attendait son concert depuis trois ans était prête à attendre le temps qu'il faudra, et ce, malgré de fortes pluies. De leur côté, les musiciens ont annoncé que le concert aura bel et bien lieu. Tout était en place pour une rencontre mémorable entre les Foo Fighters et Québec.

21 h 34 : la foule en délire accueille Dave Grohl et ses musiciens. ''Are you ready? Are you fucking ready?'', a demandé le chanteur, pour qui l'heure de la revanche avait sonné.

Les festivaliers présents sur les Plaines paraissaient beaucoup plus nombreux cette fois-ci qu'en 2015. Les Foo Fighters ont entamé le concert avec All my life, Learn to fly et Pretender.

Foo Fighters, dont le plus récent album Concrete and Gold est paru récemment, a par la suite enchaîné avec l'un des hits de son nouvel album, The Sky Is a Neighborhood que la foule a chanté avec l'artiste. Celui-ci l'a d'ailleurs complimenté : ''You're amazing tonight!''

Le chanteur a poursuivi avec quelques-uns des grands succès du groupe, dont My Hero qui a été repris à tue-tête par la foule.

Touch the people

Impressionné par l'assistance, David Grohl a invité ses musiciens à venir plus près des gens. Le guitariste Chris Shifflet s'est ainsi retrouvé à interpréter Under my wheel d'Alice Cooper, sur les devants de la scène.

Puis Grohl a entonné Jump de Van Halen sur l'air d'Imagine de John Lennon. Le guitariste Pat Smear a offert sa version de Blitzkrieg Bop des Ramones et enfin le batteur Taylor Hawkins a chanté pour la foule Under pressure de Queen.

L'ambiance était extraordinaire sur les Plaines. Les Foo Fighters, tout comme les festivaliers, semblaient carrément survoltés.

Électrisant

Ce concert en a mis plein la vue avec ses éclairages puissants, ses écrans géants, ses solos de batterie et la présence charismatique de Dave Grohl.

Le public a tellement chanté qu'il ne serait pas surprenant qu'une épidémie d'extinction de voix se déclare mardi à Québec.

David Grohl a finalement terminé le concert avec la pièce Everlong, LA chanson qui avait ouvert le concert des Foo Fighters en 2015.

Le chanteur a conclu en remerciant les festivaliers d'avoir patienté trois ans, promettant de revenir bientôt à Québec.

Aucun doute, Foo Fighters a donné lundi soir un concert qui valait largement l'attente.

Greta Van Fleet, une révélation

Le jeune groupe rock Greta Van Fleet a mis le feu à la scène dès son arrivée avec la pièce Highway Tune, sa parenté avec le rock des années 70 est indéniable.

Bercés par la musique qu'écoutaient leurs parents, les frères Kiszka ont visiblement puisé leur inspiration aux sources du rock de l'époque soit Led Zeppelin et Jimi Hendrix. Ils revendiquent également l'influence de Muddy Waters, comme les Rolling Stones avant eux.

Le résultat est un rock endiablé et enivrant, voire même envoûtant, qui transporte immédiatement les spectateurs ailleurs. La voix du chanteur Joseph Kiszka est d'une puissance incroyable.

La performance de Greta Van Fleet est d'autant plus impressionnante qu'elle est donnée par des musiciens qui ont entre 19 et 21 ans. La foule complètement subjuguée n'a pu que les acclamer, impossible de faire autrement. Un groupe à suivre assurément. Une véritable révélation!

La soirée sera francophone mardi sur les plaines d'Abraham avec un spectacle hommage à Plamondon (la musique de Stone) et une carte blanche offerte à Patrice Michaud.

Plus d'articles