Retour

Forum sur l'avenir du pont de Québec : l'instauration d'un péage sera abordée

Les organisateurs du Forum sur l'avenir du pont de Québec n'excluent aucun scénario pour assurer la pérennité de l'infrastructure, y compris l'instauration d'un péage pour les automobilistes.

Un texte de Louis Gagné

Le président de la Chambre de commerce et d'industrie de Québec, Alain Aubut, a indiqué mercredi que toutes les propositions visant à dénouer l'impasse entourant l'avenir du pont seraient étudiées.

« Actuellement, on ne peut absolument retirer aucun scénario, a-t-il déclaré lors d'un point de presse. Il faut attendre le forum pour voir vraiment quelles seront les pistes d'orientation qu'on va donner. »

Alain Aubut doute que l'instauration d'un péage soit la solution retenue. Il a néanmoins tenu à rappeler que cette option n'avait pas été complètement écartée dans le cas du futur pont Champlain, et ce, malgré les « sommes colossales qui sont investies ».

Une douzaine d'experts des milieux économique, scientifique et patrimonial se réuniront au Centre des congrès, mardi prochain, dans le cadre du Forum sur l'avenir du pont de Québec. Les conférenciers aborderont différentes pistes de solutions afin de valoriser et de préserver cet emblème de la capitale.

Parmi les personnes invitées à prendre la parole, on retrouve l'historien Denis Angers et l'ingénieur de renommée internationale John Andrew. Ce dernier fera une présentation sur les défis entourant la préservation et la valorisation du Forth Bridge, en Écosse, le jumeau du pont de Québec.

Le forum est une initiative des chambres de commerce de Québec et de Lévis ainsi que de la Faculté des sciences et de génie de l'Université Laval. Les organisateurs de l'événement souhaitent dépolitiser le débat entourant l'avenir du pont, qui est selon eux au point mort.

Ça prend « un autre modèle que des échanges entre des gens qui de toute façon ne convergent pas vers la même place », a insisté Alain Aubut.

Jusqu'ici, une centaine de personnes se sont inscrites au forum. Les organisateurs espèrent attirer entre 150 et 200 participants.

Au terme de la rencontre, un comité directeur sera chargé d'élaborer un plan d'affaires et de gouvernance destiné à assurer la pérennité du pont de Québec. Le plan sera présenté au Canadien National, l'entreprise propriétaire du pont, ainsi qu'aux trois paliers de gouvernement d'ici le début du mois de janvier.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?