Retour

Fosses septiques : Stoneham devrait payer, dit le maire Labeaume

Le maire Labeaume estime que Stoneham devra faire sa part pour payer les travaux de raccordement au réseau d'égout de résidences ayant des fosses septiques dans le bassin versant de la rivière Saint-Charles.

Le maire de Québec a montré du doigt mardi les fosses septiques installées dans le bassin versant de la rivière Saint-Charles comme menace pour la qualité de la principale source d'eau potable de la ville. Le raccordement de 1000 fosses septiques du bassin versant au réseau de traitement de l'eau a été évoqué.

Or, brancher les résidences ciblées au réseau d'égout pourrait coûter 100 millions de dollars, selon les premières évaluations. Régis Labeaume affirme que les citoyens de Québec ne devraient pas payer entièrement pour une situation causée principalement par Stoneham.

« Tu ne peux pas demander à tous les citoyens de Québec de payer la totalité facture sur quelque chose qu'ils n'ont pas provoquée. Il va falloir que Stoneham passe à la caisse aussi », affirme-t-il.

Le maire estime que Stoneham devra démontrer plus de volonté que ce dont il a fait preuve au cours des derniers mois pour protéger les cours d'eau. Il reproche de nouveau à Stoneham d'avoir octroyé précipitamment des permis de construction à la veille du moratoire de trois mois imposé pour la construction.

Budget limité

Des 5000 fosses septiques répertoriées dans le bassin versant de la rivière Saint-Charles, 2000 se trouvent sur le territoire de Stoneham.

Le maire de la municipalité au nord de Québec, Robert Miller, dit adhérer aux grandes orientations de la Ville de Québec pour protéger sa source d'eau, mais laisse entendre que sa municipalité n'a pas les budgets pour les travaux de raccordement envisagés.

« Lorsqu'on parle de 20, 30 millions, j'ai un budget de 12 millions par année pour la municipalité, j'ai pas un 1,3 milliard », souligne-t-il.

Le maire dit cependant être prêt à discuter pour trouver des solutions. « On n'est pas là pour se chicaner, on est là pour trouver des solutions tout le monde ensemble. C'est dans cette perspective-là qu'on va travailler. »

M. Miller évoque par exemple que sa municipalité peut défrayer la mise aux normes de fosses qui ne seraient pas raccordées au réseau.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine