Retour

François Marchand se lance dans la course à la direction de Démocratie Québec

L'avocat de Québec François Marchand confirme qu'il se lance dans la course à la direction de Démocratie Québec. À moins de 13 mois des élections municipales, le candidat est confiant de devenir le prochain chef du parti d'opposition pour ensuite affronter son véritable adversaire, Régis Labeaume.

« Je suis optimiste. Je sens que l'accueil est bon, les idées concordent », a affirmé l'avocat spécialisé en droit municipal, qui fera face à la conseillère Anne Guérette, seule autre candidate jusqu'ici.

Celui qui a été conseiller municipal durant le règne de Jean Pelletier de 1985 à 1989 a lancé sa campagne entourée d'une poignée de membres de Démocratie Québec et de sa conjointe. Se définissant comme un « gars d'équipe » qui veut travailler avec les conseillers actuels de Démocratie Québec, il ne se positionne pas « contre Anne Guérette », mais « pour la chefferie ».

François Marchand souhaite un changement de ton à l'hôtel de ville.

François Marchand réserve ses engagements pour les semaines à venir, mais s'est positionné sur quelques grands dossiers, en critiquant au passage l'administration Labeaume.

En transport, la construction d'un 3e lien entre Québec et Lévis n'est pas pour lui la seule solution aux problèmes de circulation. « Depuis 10 ans de pouvoir, on a constaté une grave détérioration de toute la question du transport. Pas seulement du transport en commun, mais également la circulation routière. Et ce n'est pas l'histoire d'un 3e lien, le problème est plus vaste. Il est général », plaide-t-il.

Il n'entend pas promettre de gel de taxes, comme Régis Labeaume ou Anne Guérette, qui s'engage à les baisser, si elle accède à la mairie.

François Marchand explique avoir décidé de joindre Démocratie Québec plutôt que de se présenter comme candidat indépendant à la mairie, pour ne pas diviser le vote. « C'est absolument essentiel de travailler ensemble et de faire une seule équipe pour maximiser les résultats. »

« C'est extrêmement dangereux d'accorder un 4e mandat à un maire qui ne sait pas où il s'en va, qui change d'idée et qui en passant insulte tout le monde qui n'est pas d'accord. »

S'il n'est pas élu chef, François Marchand ne veut pas dire s'il se présentera comme conseiller municipal. Le prochain chef de Démocratie Québec sera choisi le 4 décembre.

Plus d'articles