Retour

Frictions entre Régis Labeaume et Denis Coderre sur les Jeux olympiques

Pour le maire de Montréal, pas question de se joindre à Québec pour tenter d'obtenir les Jeux olympiques d'hiver de 2026. « Montréal n'embarquera pas dans les Olympiques, on a déjà donné », statue Denis Coderre en ajoutant qu'il souhaite se concentrer sur les sports internationaux et le baseball professionnel.

« Méchante fausse balle », a répliqué Régis Labeaume après avoir parlé à Denis Coderre au téléphone.

« J'ai dit à Denis que j'ai trouvé ça cheap, que je n'appréciais pas. Moi, quand Montréal à des projets, je tente de les appuyer, a poursuivi le maire de Québec. Je me suis dépompé, ça m'a fait du bien. Maintenant, quand on veut être solidaire, tu ne vas pas dire des affaires de même. »

Denis Coderre a aussi fait référence au fait que Québec n'avait pas de montagne adéquate pour accueillir les épreuves de ski. « Que Régis veuille avoir peut-être les Olympiques je pense que c'est une bonne chose, il le mérite. Évidemment, ils ont le problème de montagne », a rappelé le maire de la métropole.

Régis Labeaume est cependant convaincu que la montagne du Massif de Charlevoix pourrait être adaptée avec « une solution démontable » pour satisfaire aux exigences de la Fédération internationale de ski (FIS).

Il soutient que le président du Comité international olympique serait en faveur de cette solution et tenterait de convaincre la FIS de l'accepter si Québec décide de déposer une candidature pour les Jeux.

« Ce n'est pas parce qu'il y a eu un désastre aux Olympiques à Montréal que ce sera un désastre partout. Peut-être qu'ailleurs on est capable de faire mieux, comme à Québec », conclut Régis Labeaume.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine