Retour

Funérailles des victimes de l’attentat : des milliers de personnes attendues à Québec

Des milliers de personnes sont attendues aujourd'hui au Centre des congrès de Québec, où se tiendront les funérailles de Mamadou Tanou Barry, Ibrahima Barry et Azzeddine Soufiane, trois des six victimes de l'attentat perpétré au Centre culturel islamique de Québec.

L'imam qui dirigera la cérémonie, Hassan Guillet, entend lancer un message de paix tourné vers l'avenir. « J'espère que nous avons tous appris comme société de ce qui s'est passé et qu'on puisse, petit à petit, panser notre blessure et regarder l'avenir ensemble, comme société : unis dans la douleur, unis dans l'avenir et unis dans l'espoir. »

Les portes du Centre des congrès de Québec seront ouvertes au public dès 11h en prévision de la cérémonie qui s'amorcera autour de 13h. La communauté musulmane tenait à ce que tous puissent partager ce moment.

« Ce sont les fils du Québec, les fils du Canada et les fils de l'humanité. Nous appartenons tous à cette grande société. Il n'y a personne parmi nous qui a choisi sa terre natale, mais beaucoup parmi nous avons choisi le Québec comme terre d'accueil pour vivre et bâtir. »

Hassan Guillet croit que les gens avec qui les disparus « vivaient et espéraient bâtir le pays ont le droit d'être là et de les voir partir ».

Surveillance policière

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) se dit prêt à accueillir « entre 3000 et 6000 » personnes au Centre des Congrès.

Le capitaine Claude Lefebvre du SPVQ a confirmé ce matin, lors d'un point de presse, que les effectifs prévus en cas de grands rassemblements seront sur le terrain.

La présence de nombreux dignitaires à la cérémonie dont le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, et le premier ministre du Québec, Philippe Couillard assure déjà une surveillance policière accrue. L'événement devrait se terminer vers 14 h.

Rites funéraires musulmans

La direction du Centre des congrès, qui a rencontré jeudi des membres de la communauté musulmane afin de discuter des préparatifs, a aménagé sa plus grande salle pour la cérémonie, qui se tiendra selon les rites funéraires musulmans.

Les lieux seront aménagés comme une mosquée habituelle, dit Pierre-Michel Bouchard, président-directeur général du Centre des congrès.

« Les musulmans qui y seront pourront faire la prière du vendredi d’abord, puisque [le vendredi, c'est] une journée importante pour les musulmans, et par la suite, on fera la cérémonie spéciale pour les morts. »

La salle sera divisée en deux sections, soit une surface de prière et un espace avec chaises. La salle peut accueillir quelque 6000 personnes debout. Le Centre des congrès envisage une salle de « débordement » où il sera possible de retransmettre la cérémonie sur écran géant, si nécessaire.

Cérémonie importante

Souleymane Bah, président de l’Association des Guinéens à Québec, souligne que la cérémonie, à l’instar de celle de Montréal, est importante pour les familles et la population.

« C’est souligner, montrer qu’on est une famille unie malgré cette tragédie qui nous a touchés. Nous voulons souligner ça pour ouvrir la porte à tous les sympathisants, qu’ils soient de toute confession. »

Il se réjouit de l’ouverture et de la vague de sympathie exprimées cette semaine qui, espère-t-il, permettront d’amorcer un débat de société pour maintenir cette unité à travers les différences.

« Je pense qu’en tant que Québécois et Canadien, c’est une fierté, et il faut aller dans ce sens de l’unité, de l’amour, de la paix et beaucoup plus de sensibilisation », dit-il.

Les dépouilles de trois des victimes, Mamadou Tanou Barry, Ibrahima Barry et Azzeddine Soufiane, seront exposées. Des funérailles pour les trois autres victimes, Abdelkrim Hassane, Khaled Belkacemi et Aboubaker Thabti, se sont tenues à Montréal jeudi.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce garçon se fait prendre par le reste de sa famille!





Rabais de la semaine