Des commerçants de Québec prennent des mesures pour sécuriser leurs magasins en vue des manifestations prévues en marge du Sommet du G7.

Bien que le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a affirmé mercredi que les citoyens et les commerçants n’avaient pas à « se placarder », certains préfèrent prendre des précautions pour sécuriser leur commerce.

Des propriétaires font notamment installer ces jours-ci des pellicules de sécurité sur les vitrines de leur commerce, mentionne Stéphane Costa de l’entreprise Dark Tint, qui était à l’oeuvre jeudi matin sur la rue Saint-Jean.

« C’est mes premiers gros contrats ici que j’ai eus cette semaine. Ils ont décidé de le faire et j’ai eu d’autres sous-traitances chez les commerçants du coin », dit-il.

L’entrepreneur souligne qu’il a reçu plusieurs appels de commerçants intéressés par la mesure de protection qui permet de maintenir la vitre en place en cas d’impact avec un projectile.

Le dispositif, vendu au pied carré, peut s’avérer assez dispendieux. Un commerçant pourrait débourser 8000 $ pour l’installation de la pellicule, selon M. Costa.

Mercredi, des centaines de citoyens de Québec ont assisté à la rencontre d'information organisée par les forces de l'ordre afin de rassurer la population à moins d'un mois de la tenue du G7, à La Malbaie dans Charlevoix.

Les représentants de plusieurs associations commerciales ont exprimé leurs préoccupations. Des commerçants ont affirmé qu’ils envisageaient dormir dans leur commerce lors des événements.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les plus beaux hôtels écologiques du monde