Des restaurateurs et hôteliers ont eu leur moment de gloire, ces derniers jours dans la région de Charlevoix, en devenant les hôtes de moments importants en marge du Sommet du G7.

C’est notamment le cas du chef Dominique Truchon de l’Auberge chez Truchon qui a concocté un souper pour les conjoints des dirigeants internationaux. Le repas était organisé par la femme de Justin Trudeau, Sophie Grégoire.

Lors de ce repas, Dominique Truchon a fait une place de choix aux produits du terroir en servant, bien entendu, le réputé agneau de Charlevoix.

Après ce repas, la première ministre de la Grande-Bretagne, Theresa May, est retournée à ce restaurant en compagnie d’une dizaine de convives.

Une cabane au Canada

L’entrepreneur Christophe Dandurant a pour sa part loué l’un de ses 17 chalets aux organisateurs du G7. Son immense chalet de bois rond, nommé le Black Bear, surplombe le fleuve Saint-Laurent. Les dirigeants des sept pays membres du G7 y ont tenu un souper.

« On a loué à la GRC pour des besoins de surveillance, et progressivement, on nous a fait comprendre qu’ils voulaient y faire un repas », explique-t-il.

M. Dandurant estime que le caractère typique de sa résidence de bois rond, agrémenté de plusieurs animaux naturalisés, a su créer un contexte favorable aux échanges.

« Certaines pièces sont susceptibles de créer un dialogue entre deux personnalités hors du travail. C’est que j’appelle créer une conversation », note-t-il en parlant d’un ours empaillé qui trônait dans le chalet.

Christophe Dadurant ne peut toutefois pas prévoir le genre de retombées qu’il aura à la suite de l’événement. Des photos ont entre autres été publiées sur la page Facebook de la Maison-Blanche.

« Ça va nous apporter une crédibilité, mais il y a aussi des gens qui vont dire ‘’Trump est allé dans ce chalet, je n’irai pas dans ce chalet.’’ C’est à double tranchant », conclut-il.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque