Retour

G7 : la manifestation dans le secteur de Beauport déclarée illégale

La manifestation du Réseau de résistance anti-G7, qui s'est amorcée à 7 h 30 dans le secteur de Beauport, a été déclarée illégale par la police de Québec puisque les manifestants n'ont pas fourni leur itinéraire.

Les policiers sont présents en grand nombre pour encadrer les manifestants.

Ces derniers se dirigeaient vers la route 138 qui mène à La Malbaie dans l’intention de ralentir le transport des délégués vers le site du Sommet du G7.

Les organisateurs de la manifestation ont promis une « journée de perturbations », sans toutefois donner plus de détails sur leurs actions.

Les militants ont refusé d’accorder des entrevues aux médias dits « traditionnels ».

Si plusieurs participants se sont présentés cagoulés et habillés en noir, d’autres comme Frédéric Pagé, ont choisi de manifester à visage découvert.

« Je comprends tout à fait ceux qui sont cagoulés, mais moi, je n’ai pas honte et je suis prêt à assumer mes gestes […] Je suis responsable de mes actes, indique-t-il. Tout le monde devrait critiquer ce qui se passe de manière constructive. »

Le Réseau de résistance anti-G7 souhaite « dénoncer le caractère impérialiste, colonialiste et anti-environnemental du Sommet du G7 » qui se tient jusqu’à demain à La Malbaie.

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) avait affirmé jeudi ne pas savoir quel était l’itinéraire de cette manifestation.

« On essaie d’entrer en communication avec les organisateurs et on va essayer jusqu’à la dernière minute », avait précisé jeudi après-midi l'inspecteur Réjean Pleau.

Les policiers seront sur place afin d’obtenir « les informations nécessaires pour qu’ils puissent faire une manifestation, encore une fois, de façon pacifique », a-t-il ajouté.

Plus d'articles

Vidéo du jour


10 faits que vous ignoriez sur les rêves





Rabais de la semaine